Publicité

Soro et Ouattara échangent au téléphone : vers un retour en Côte d'Ivoire ?

L'opposant politique ivoirien, Guillaume Kigbafori Soro a eu un échange téléphonique au mois de mars 2024 avec le Président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara. Les discussions entre les deux hommes se sont tenues dans une atmosphère de cordialité, selon un communiqué de Génération et Peuples Solidaires (GPS) publié ce jeudi 4 avril 2024.

Le président ivoirien Alassane Ouattara et son ex-premier ministre devenu opposant Guillaume Soro.

Le président ivoirien Alassane Ouattara et son ex-premier ministre devenu opposant Guillaume Soro.

La tension entre Guillaume Soro et son ancien mentor Alassane Ouattara semble se calmer. Les deux hommes que tout oppose désormais ont pu échanger au téléphone au mois de mars 2024. Dans un communiqué signé par Moussa Touré et publié ce jeudi 4 avril 2024 sur la page Facebook officielle de Guillaume Soro, l'opposant ivoirien, il est indiqué que cet échange téléphonique s'inscrit dans le cadre du double carême chrétien et musulman.

 

L’ex-premier ministre Guillaume Soro a ainsi saisi cette occasion pour saluer le début de la décrispation politique en Côte d'Ivoire, marqué par les mesures d'élargissement en faveur de ses proches compagnons, dont le vice-président de Générations et Peuples Solidaires, Souleymane Koné.

 

LIRE AUSSI : Niger : de retour d'exil, Guillaume Soro rencontre le général Tiani et veut se mettre au service de la junte 

 

Le communiqué souligne la volonté de Guillaume Soro de servir la cause de la réconciliation et de la paix en Côte d'Ivoire, et son ouverture au dialogue. « Les échanges entre les deux hommes politiques ivoiriens ont été marqués par la cordialité. L’ancien Premier ministre Guillaume Kigbafori Soro maintient sa volonté de servir la cause de la réconciliation et de la paix en Côte d’Ivoire. Dans cet esprit, il demeure ouvert au dialogue », précise le communiqué de GPS.

 

Ex-lieutenant de l'actuel président ivoirien Alassane Ouattara, impliqué dans la crise électorale de 2010-2011, Guillaume Soro a été condamné, à Abidjan, à la prison à perpétuité pour "atteinte à la sûreté de l'État" pour des faits commis fin 2019.

 

Cette condamnation est intervenue après le rejet de sa candidature à la présidentielle d’octobre 2020. Depuis lors, Guillaume Soro vivait en exil en Europe. En novembre 2023, il a mis fin à son exil et est revenu à Niamey. Plus tard, Guillaume Soro est apparu aux côtés des militaires au pouvoir au Niger et au Burkina Faso.

 

 

 

 

Dans la même catégorie
Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Image d'illustration

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 17 juillet 2024

Le chef de l'État Patrice Talon et ses ministres se sont réunis à nouveau en session ordinaire du Conseil...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire