Publicité

Guillaume Soro annonce la fin de son exil et veut participer à la réconciliation nationale

Ce dimanche 12 novembre 2023, l'ex-premier ministre ivoirien Guillaume Soro annonce avoir mis fin à son exil. Il compte désormais rentrer en Côte d'Ivoire pour participer à la réconciliation nationale.

L'ex-président du parlement ivoirien Guillaume Soro

L'ex-président du parlement ivoirien Guillaume Soro

En Côte d'Ivoire, Guillaume Soro refuse d'être un fugitif. Condamné à la prison à perpétuité pour atteinte à la sûreté de l'État, Guillaume Soro veut rentrer en Côte d'Ivoire après plus de quatre années d'exil. L'ex-chef du parlement ivoirien dont les soutiens ont indiqué il y a quelques jours qu'il avait échappé à une tentative d'arrestation en Turquie a annoncé mettre fin à son exil. 


 

« Je revendique le droit à la vie et je n'irai pas plus loin dans mon exil. Je refuse d'être un fugitif, d'autant plus que devant Dieu et les hommes, je ne suis coupable d'aucun forfait qui mériterait un tel châtiment. C'est pourquoi j'annonce ici et maintenant que je mets fin à mon exil », a affirmé Soro dans une vidéo diffusée sur ses réseaux sociaux ce dimanche 12 novembre 2023.


 

L'ex-chef rebelle qui indique désormais la fin de son exil ne cache pas la traque dont il est victime depuis 2019. Guillaume Soro confie que le gouvernement ivoirien a exigé son arrestation auprès de plusieurs pays européens dont la Belgique et la France. « Il m’est pénible de vivre loin de ma terre ancestrale et natale d’Afrique. Je veux vivre dans la quiétude avec ma famille, mes proches et ceux que je chéris le plus », précise-t-il.


 

Guillaume Soro ne compte pas seulement mettre fin à son exil en rentrant en Côte d'Ivoire, il veut également participer à la réconciliation  nationale. « Je veux pouvoir contribuer à la réconciliation des fils et des filles de mon pays et apporter ma pierre à l’édification de la paix, de la concorde entre les peuples d’Afrique », renchérit-il.


 

Mais comment Guillaume Soro, ex-allié du président Alassane Ouattara, va-t-il rentrer en Côte d'Ivoire ? L'homme est en effet sous le coup d'un mandat d'arrêt international et d'une lourde condamnation par contumace.

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire