Publicité

Rejet de la révision constitutionnelle au Bénin : Théodore Holo dénonce une précipation dans le processus

Dans la nuit du vendredi 1ᵉʳ au samedi 2 mars 2024, la proposition de loi portant révision de la constitution a été rejetée à l'Assemblée nationale du Bénin. L'ancien président de la Cour constitutionnelle du Bénin, Théodore HOLO, a vivement critiqué le manque de débat préalable, pointant du doigt une précipitation dans le processus qui a conduit à son rejet.

L'ex-président de la Cour constitutionnelle, Théodore Holo

L'ex-président de la Cour constitutionnelle, Théodore Holo

Théodore HOLO, constitutionnaliste de renom et l'un des rédacteurs de la loi fondamentale du Bénin en 1990, a souligné l'absence de dialogue préalable autour de la proposition du député Assan Séibou. L'ex-président de la Cour constitutionnelle du Bénin s'est interrogé sur la nécessité de réviser la constitution deux ans avant les élections. Pour le constitutionnaliste, avant de soumettre une telle loi au Parlement, il est nécessaire de trouver le consensus et qu'un débat pendant au moins six mois, voire un an, soit organisé autour

 

« La question de la révision concerne des élections qui auront lieu dans deux ans. N’avons-nous pas encore le temps de dialoguer pendant 06 mois, voire un an afin de trouver un consensus ? Est-ce que les élections de 2026 auront lieu demain ? », se demande Holo interrogé par nos confrères de Bip radio.

 

Le processus de révision constitutionnelle a été rejeté par le Parlement le samedi 2 mars 2024 après un vote qui doit permettre son examen. Les députés ont voté sur la proposition après des débats intenses. Cent huit députés sur les cent neuf que compte l'Assemblée nationale du Bénin ont participé au vote. Le parlementaire Denis Glégbéto, du Bloc républicain, étant le seul absent.

 

LIRE AUSSI : Patrice Talon : « Je ne veux pas qu'on touche une seule virgule de la Constitution »

 

Le vote a révélé un rejet clair de la proposition de loi, avec soixante-onze députés exprimant leur soutien, tandis que trente-cinq ont voté contre. Deux députés ont choisi de s'abstenir. Le chef du Parlement, Louis Vlavonou, a annoncé que le nombre de voix nécessaires pour étudier la proposition, fixé à 82, n'avait pas été atteint. Par conséquent, la révision constitutionnelle a été rejetée par le Parlement.

Dans la même catégorie
Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Image d'illustration

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 17 juillet 2024

Le chef de l'État Patrice Talon et ses ministres se sont réunis à nouveau en session ordinaire du Conseil...

Publicité

Commentaires

Sedjro Rodrigue djidjoho

Du courage les députés,les élus du peuple

04-03-24 à 01:54

Laisser un commentaire