Publicité

Patrice Talon : «Je ne veux pas qu'on touche une seule virgule de la Constitution »

Lors d'une conférence de presse tenue ce jeudi 8 février 2024, le président béninois Patrice Talon a réitéré fermement sa position en déclarant qu'il ne souhaitait apporter aucune modification à la Constitution en vigueur. Cette déclaration intervient alors que des spéculations circulent concernant une éventuelle volonté du chef de l'État de briguer un troisième mandat.

Le président béninois, Patrice Talon

Le président béninois, Patrice Talon

Lors de la conférence de presse, qui a rassemblé des représentants de la presse nationale et internationale, Patrice Talon a clairement exprimé sa position en déclarant : « Je ne veux pas qu'on touche à une seule virgule de la constitution. Je l'ai dit aux Députés de la mouvance. Je ne demande aucune révision». Les mots de Patrice Talon sont sans équivoque et témoignent de sa détermination à maintenir la Constitution modifiée de 2019 telle qu'elle est actuellement.

 

Depuis le dépôt d'une proposition de révision constitutionnelle au Parlement par le député Assan Seibou, le président Talon est soupçonné de vouloir prolonger son mandat au-delà de 2026, date à laquelle son deuxième et dernier mandat doit prendre fin. Ce parlementaire de la majorité présidentielle soutenant Patrice Talon a déposé cette proposition de révision constitutionnelle après une décision de la Cour constitutionnelle en date du jeudi 4 janvier 2024. Cette décision de la Cour constitutionnelle demande à l'Assemblée nationale de modifier le code électoral pour corriger certaines dispositions liées au parrainage des candidats à la présidentielle 2026.

 

Pas de 3ème réaffirme Talon 

 

La question du troisième mandat est revenue lors de cette conférence de presse. Patrice Talon a voulu mettre fin à ces spéculations en déclarant : « La question de 3e mandat est derrière nous. Le Bénin fait son chemin. Le Bénin est un autre pays. Nous avons tourné cette page ».

 

LIRE AUSSI : Révision de la constitution au Bénin : une proposition de loi soumise au parlement par les députés pro-Talon

 

Cette déclaration vise à rassurer la population béninoise et la communauté internationale quant à son éventuelle départ en 2026. Patrice Talon souligne que le Bénin est engagé sur sa propre voie et que les aspirations démocratiques du peuple béninois seront respectées.

 

La position ferme du président Talon quant à la non-révision de la Constitution met fin aux spéculations et clarifie ses intentions politiques. Le chef de l'État béninois souhaite maintenir la stabilité institutionnelle en respectant les termes et limites de son mandat actuel.

 

Dans la même catégorie
Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Image d'illustration

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 17 juillet 2024

Le chef de l'État Patrice Talon et ses ministres se sont réunis à nouveau en session ordinaire du Conseil...

Publicité

Commentaires

Malindekon Cyriaque

Le président à été clair sur sa position paraport à l'histoire de révision de constitution ! Quand aux policiers il trop et se prennent comme nos Dieu

10-02-24 à 01:55

Ismaël Mamadou

Merci mon président tu as trop fait et tu continues de faire que le seigneur Jésus-Christ Jésus-Christ te fortifie

10-02-24 à 01:52

Maximon

Qui a chance? Celui qui travaille réellement a envie d'aller vite à la retraite car il est épuisé et c'est le cas du président Talon.

08-02-24 à 09:37

Dourodjaye jean

Le président Talon a de l'ambition pour ce pays.Il a amorcé le processus du développement . Même après son départ personne ne pourra plus revenir en arrière par rapport aux avancées dans le domaine du développement .Celui là aura le peuple au dos Mon cher président ne t inquiète de rien .On dit que celui qui a planté un arbre n'a pas vécu inutilement.Tu as plante' beaucoup d' arbres .Tu vivras éternellement

08-02-24 à 08:57

La Pierre Angulaire

Il a chance

08-02-24 à 05:57

La Pierre Angulaire

Il a chance

08-02-24 à 05:57

Claude GOUNOU

C'est bien. Seulement que la traque des motos diminue car le zèle des policiers est trop dans le pays

08-02-24 à 01:16

Nougbotcheou François

Il nous a tracé la voie à suivre, bravo, nous sommes dans un temps de la modernité et tout semble joli autour de nous pourvu que celui qui va s, y installer respecte tout ce qu'il a bien démarré et conduise à un bon port.Merci à notre PR

08-02-24 à 12:51

Laisser un commentaire