Publicité

Création du collège de ministres conseillers par Patrice Talon : Nourou Dine Saka Saley s’insurge contre « un décret discriminant »

Dans un poste sur son compte Twitter, le juriste Nourou Dine Saka Saley s'insurge contre la création du collège de ministres conseillers par le président Patrice Talon. Il trouve le décret présidentiel "discriminant".

Le juriste Nourou Dine Saka Saley

Le juriste Nourou Dine Saka Saley

Le mardi 09 janvier 2024 a été pris en conseil des ministres le décret N⁰2024 - 006 portant création, attributions, organisations et fonctionnement du collège des ministres conseillers à la Présidence de la République du Bénin qui est placé sous l'autorité du Chef de l'État selon l'article Premier. 

 

Mais ce qui fait couler beaucoup d'encre et de salives dans l'opinion publique est l'article 4. En effet, l'article 4 stipule que le collège des ministres conseillers est créé « par décret du Président de la République, sur proposition des partis politiques membres de la majorité présidentielle à l'Assemblée nationale ou qui soutiennent l'action du gouvernement ». 

 

LIRE AUSSI : Bénin : Boni Yayi critique la proposition de révision constitutionnelle du camp Patrice Talon

 

Une disposition contre laquelle s'insurge le juriste Nourou Dine Saka Saley. Le consultant et membre du parti Les Démocrates pense que le décret crée une discrimination et va à l'encontre de la Constitution Béninoise. « L'Article 4 du Décret lié aux Ministres Conseillers est contraire à la Constitution du Bénin. Le choix du Président est certes discrétionnaire, mais le décret est discriminant en ce qu'il réserve l'argent public à une frange de partisans. Politisation de l'administration », a-t-il écrit sur son compte X (ex-Twitter).

 

Le collège des ministres conseillers a pour mission, selon l'article 3 de « contribuer, d'une part à la définition de la politique du Gouvernement et, d'autre part, au suivi de la mise en œuvre du programme d'actions et d'initiatives du Gouvernement ». Toujours selon ce même article, le collège effectuera aussi « toute autre activité à la demande du Chef de l'État ».

Dans la même catégorie
Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Image d'illustration

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 17 juillet 2024

Le chef de l'État Patrice Talon et ses ministres se sont réunis à nouveau en session ordinaire du Conseil...

Publicité

Commentaires

Le félin

Collège des ministres conseillers, c'est du Folklore ce machin..

05-02-24 à 09:09

Laisser un commentaire