Publicité

Traque au soja au Bénin : un militaire tué et un autre blessé dans un affrontement à Cobly

Un militaire a été tué et un autre est en soins intensifs après avoir été blessé dans un affrontement avec des habitants de Datori dans la commune de Cobly. Une courte poursuite d'un cultivateur de soja par un douanier dans la nuit du lundi 4 décembre 2023 a été l'élément déclencheur de ces évènements malheureux.

Des militaires lors d'un défilé à Cotonou

Des militaires lors d'un défilé à Cotonou

La traque au soja fait des victimes dans la commune de Cobly. Dans le village de Datori dans la commune de Cobly, un militaire victime de lynchage de la part de la population est passée de vie à trépas. Son collègue militaire a été grièvement blessé et transporté en soins intensifs à l'hôpital Saint-Jean de Dieu après avoir été tabassé par une foule en colère. 

 

Tout est parti d'une chasse à l'homme d'un agent de la douane. Selon le maire de Cobly Séraphin Nambima, au micro de BIP radio, un homme revenait de son champ de soja avec un sac de soja sur la moto quand il a été interpellé par un douanier. Mais ce dernier a refusé d'obtempérer et a préféré la course. 

 

« Le douanier l'a pourchassé jusqu'à la maison avec son véhicule. Lorsqu'il est arrivé à la maison, il a garé sa moto et le douanier l'a poursuivi dans la maison et a enlevé la clé. C'est comme ça, il a crié et la population est sortie. Ils sont venus bloquer le douanier et ils ont enlevé les portes de son véhicule. Ils l'ont fait sortir et il a réussi à s'échapper et il est reparti au poste de douane », a confié le maire.

 

À la suite, le maire indique que la police est venue faire le constat et a apaisé la population. « La population était toujours là et la police est repartie. Comme la police est repartie, je ne sais pas comment ça s'est passé et il (le douanier, ndlr) est revenu avec deux militaires pour pouvoir enlever le véhicule », renchérit-il. 

 

LIRE AUSSI : Commercialisation du soja au Bénin : le gouvernement prend de nouvelles mesures et libéralise son exportation

 

Le retour du douanier et deux militaires sur les lieux a provoqué la colère de la population. « C'est ainsi que la population s'est fâchée et a pris les bâtons ils ont commencé par taper les militaires. Ils ont tapé un militaire jusqu'à ce qu'il soit grièvement blessé. L'autre aussi sérieusement blessé, ils ont été tous transportés et évacués à l'hôpital Saint-Jean de Dieu. Le premier a rendu l'âme autour de 11 heures, celui qu'ils ont tapé sérieusement. Lui, il était carrément tombé sur le champ. L'autre est encore aux soins intensifs. On prie Dieu qu'il va s'en sortir sain et sauf », ajouté le maire. 

 

Aux dernières, des militaires ont été déployés en renfort militaire aux services de la douane de la localité.

Dans la même catégorie
Le chef du parlement béninois, Louis Vlavonou

Bénin : l'Assemblée nationale dément un projet de mise à la retraite forcée de certains agents

Dans un communiqué publié ce vendredi 16 février 2024, le parlement béninois dément l’information faisant...

La journaliste Annick Balley est morte

Bénin : décès de Annick Balley, journaliste de l'ORTB

La tristesse et le deuil se sont abattus sur l'Office de Radiodiffusion et télévision du Bénin (ORTB)...

Une image d'illustration du groupe de presse la Gazette du Golf

Bénin : suspendu par la HAAC, la Gazette du Golf procède au licenciement de tout son personnel

Suspendu depuis août 2023 par la HAAC, le promoteur du Groupe de presse La Gazette du Golf, Ismaël Soumanou,...

Publicité

Commentaires

Noris

Excès de zèle de la part du militaire qui malheureusement a laissé sa peau, attristant sa petite famille. Doit-on toujours continuer par brimer cette population qu'on est sensé protéger et défendre?

11-12-23 à 02:51

Tranq

Vous dites que le militaire l'a cherché.s'ils avaient tiré pour se défendre,on dira encore que les militaires ont tiré sur les pauvres populations.n'encourageons pas sa,cherchons plutôt a calmer.ce n'est ni le douanier ni le militaire ni les policiers qui ont fait signer ces décrets

08-12-23 à 01:24

Comlan

Moi je voudrais que le gouvernement situe tout le peuple par un message ou un communiqué sur le rôle d'un douanier par rapport à l'affaire de soja.Peut-être c'est la méconnaissance de ce rôle par le douanier qui a causé ce drame.

07-12-23 à 08:37

M'po kouagou Alphonse

Chercher à calmer la population c'est la seule solution sinon vous n'aurez plus jamais la raison c'est pas que quelqu'un serait le champ et là vous allez en profiter non.

06-12-23 à 06:38

Appolinaire

Le pire risque de venir si le gouvernement ne revoit sa copie. Le seul issu favorable est que le gouvernement autorise aussi la sortie du soja de notre territoire par voie terrestre avec le prélèvement des taxes de 30f par Kg. Pourquoi coûte et coûte sa doit passer par le port ???

06-12-23 à 06:38

BIGNON

Nous invitons le gouvernement à revoir autrement ce volet crucial pour éviter le pire dans l'avenir, sinon avec ces scènes horribles le risque de s'enflammer.

06-12-23 à 05:33

Hervé

C'est déplorable qu'il y ait de perte en vie humaine.

06-12-23 à 02:22

Dieudonné

L'erreur que la population a commise, de ne pas tuer en plus du militaire le douanier

06-12-23 à 02:03

Dieudonné

L'erreur que la population a commise, de ne pas tuer en plus du militaire le douanier

06-12-23 à 02:03

Issifou ABOUDOU

S'il faut traquer les paysans producteurs jusqu'à domicile que les auteurs périssent. Le paysan a produit son soja seul sans aucun soutien de qui que ce soit et on lui prive le droit d'en jouir. Que les mânes de nos ancêtres aident à dérouter ces détracteurs des braves producteurs. C'est le début du commencement.

06-12-23 à 01:26

Monra gregoire

Ca c'est le debut,rien ne sais encore passé

06-12-23 à 11:30

Patrick Aguia Daho

Tout pouvoir dieu seul, ça va apaiser par ça grâce🙏🙏🙏.

06-12-23 à 11:29

Honoré OUSSOU

La loi et l'esprit de la loi. dit-on

06-12-23 à 11:18

GBEHO Yaovi Ferdinand

Quand la récolte est transportée pour la maison doit-on encore payer de taxe?Trop zèle de la part de ses agents de l'ordre.

06-12-23 à 11:14

Francis DOSSOUMON

Je me demande si il n'y a pas autre moyen de prélever les taxes sur le soja ....... sincèrement je ne sais pourquoi et au nom de quoi on doit faire du forcing au risque des pertes en vies humaines..... Trop c'est trop mahou. Arrêtons ce massacre!!! Réfléchissons et trouvons autres méthodes.

06-12-23 à 10:46

Kora jasque

C'est bien le militaire a chercher et a trouver laissant une famille paix à son âme . c'est une belle leçon pour eux l'État central n'est pas responsable sa femme et les enfants sont des perdants vive la république démocratique du Bénin

06-12-23 à 10:44

Kora jasque

C'est bien le militaire a chercher et a trouver laissant une famille paix à son âme . c'est une belle leçon pour eux l'État central n'est pas responsable sa femme et les enfants sont des perdants vive la république démocratique du Bénin

06-12-23 à 10:44

Stanislas

Personne n'a demandé au dounier de pourchasser un paysan qui revenait du champ avec sa récolte, s'il traversait les frontières avec le produit cela se comprendrait. Et vous voyez que le phénomène prend maintenant de l'ampleur parce que celui qui a tué dans Sèmè tout récemment a été purement et simplement relâché. Aujourd'hui les douaniers jouent beaucoup aux zélés oubliant même la déontologie du métier et c'est dommage.

06-12-23 à 10:09

Stanislas

Personne n'a demandé au dounier de pourchasser un paysan qui revenait du champ avec sa récolte, s'il traversait les frontières avec le produit cela se comprendrait. Et vous voyez que le phénomène prend maintenant de l'ampleur parce que celui qui a tué dans Sèmè tout récemment a été purement et simplement relâché. Aujourd'hui les douaniers jouent beaucoup aux zélés oubliant même la déontologie du métier et c'est dommage.

06-12-23 à 10:07

Delphin GOUVOEKE

Il faut calmer les ardeurs sinon à cette allure, on risque de déplorer l'irréparable

06-12-23 à 09:54

AKOMAGNI

Je méconnaîs 229 mon pays depuis il y a bientôt 8ans. Plus de liberté et plus de survie Seul le chef et son clan et personne d'autre

06-12-23 à 08:34

Laisser un commentaire