Publicité

CRIET : 10 ans de prison ferme pour un ex-militaire condamné pour évasion de la prison de Missérété

La Cour de représsion des infractions économiques et du terrorisme ( CRIET) a prononcé ce lundi 4 décembre 2023 son verdict dans le dossier d'un militaire radié de l'armée béninoise qui s'est évadé de la prison civile de Missérété pendant sa détention provisoire pour atteinte à la sûreté de l'État.

Des militaires béninois. Images d'illustration

Des militaires béninois. Images d'illustration

Une lourde peine de prison pour un militaire radié des effectifs des Forces armées béninoises. Ce lundi 4 décembre 2023, le juge n'a pas suivi la réquisition du ministère public en rendant son verdict dans le dossier de cet ancien homme en uniforme. Il a condamné cet ex-militaire à dix (10) ans de prison ferme.

 

La sentence rendue par le juge n'a pas suivi la réquisition du ministère public en date de l'audience du lundi 06 novembre 2023.  Le parquet spécial de la CRIET avait demandé lors de cette audience à la cour de le retenir dans les liens de la prévention d'évasion. Des faits d'évasion qui sont sévèrement punis par l'article 429 du code pénal en vigueur en République du Bénin. Le substitut du procureur spécial de la CRIET avait alors requis cinq ans de prison ferme et 1,2 millions FCFA d'amende, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Les faits 

 

Selon l'accusation, les faits reprochés à cet ancien militaire porte sur son évasion à la prison civile de Missérété dans la nuit du 24 au 25 octobre 2020.  Alors qu'il a été placé en détention provisoire à la prison civile de Cotonou le 21 octobre 2019 pour des faits d'atteinte à la sûreté de l'État, il s'évade après son transfert à la prison civile d'Akpro-Missérété en octobre 2020, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Mais ce militaire déjà radié des effectifs de l'armée béninoise en 2015 est finalement arrêté au Togo et extradé au Bénin. Il est ensuite poursuivi pour évasion pendant qu'il obtient un non-lieu dans son dossier d'atteinte à la sûreté de l'État.


Son avocat avait plaidé la relaxe 

 

« Nous sommes tous des pécheurs », a laissé à la Cour Me Agbo qui substituait Me Victorin Fadé, avocat de ce militaire radié. L'homme de droit avait demandé à la Cour de chercher à comprendre les raisons qui ont motivé le prévenu à s'évader de la prison civile de Missérété. « Aidez ce malheureux qui est devant vous », a-t-il lancé aux juges avant de sa relaxe pure et simple.

 

Convoqué à la barre pour sa dernière prise de parole, l'ex-militaire était revenu sur les circonstances de son évasion. Il avait déclaré que le jour de son évasion de la prison, il aurait été effrayé par les gardes pénitentiaires qui l'ont transféré de la prison civile de Cotonou à celle de Missérété. Ces gardes pénitentiaires l'auraient empêché de ramasser ces affaires.

Devant les juges, il précisait que dans ces conditions il a pensé que ceux-là voulaient l'exécuter sommairement. C'est pourquoi, il a pris la clé des champs pour sauver sa tête, a-t-il confié à la Cour, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Dans la même catégorie
Le Général Fructueux Gbaguidi.

Prétendue mise en résidence surveillée du général Fructueux Gbaguidi : 7 personnes plaident non coupables devant la CRIET

Sept (7) personnes poursuivies par le parquet spécial de la CRIET dans le dossier de publication d'une...

L'aéroport Cardinal Bernandin Gantin de Cotonou

Faux documents de voyage vers le Koweit : des peines de prison requises par la CRIET contre 25 personnes arrêtées

Au Bénin, trente (30) personnes présentées comme des membres d'un réseau de trafic de faux documents...

Image d'illustration

Bénin : un pépé en prison pour avoir mis en vente son petit-fils à 10 millions FCFA à Hêvié

Un homme âgé d'une soixantaine d'années séjourne désormais à la prison civile d'Abomey-Calavi après son...

Publicité

Commentaires

Mickey

L'un des rares organes de presse dans ce pays à écrire soigneusement les articles sans fautes et en respectant autant que possible les règles du métier. Respects. Moi j'ai toujours du plaisir à vous lire

04-12-23 à 09:48

Laisser un commentaire