Publicité

Bénin : convoqués au Parlement pour le projet de Budget 2024, les syndicats brillent par leur absence

Alors qu'ils sont attendus au parlement du Bénin pour faire leurs observations sur le projet de budget exercice 2024 du gouvernement, les syndicats ont brillé par leur absence. Par ce geste, ils expriment leur colère pour n'avoir pas reçu au préalable le document projet.

Des responsables d'organisations syndicales

Des responsables d'organisations syndicales

La démarche de la Commission budgétaire de l'Assemblée nationale du Bénin ne passe pas auprès des organisations syndicales. Conviés devant cette commission du parlement pour le mardi 14 novembre 2023 afin de faire leurs différentes observations sur le projet de budget de l’Etat exercice 2024, les responsables syndicaux ont boycotté la séance.

 

La raison ? Ces responsables d'organisations syndicales reprochent à la commission budgétaire n'avoir pas reçu au préalable le document du projet de loi de finance 2024. Ils disent qu'ils doivent au préalable se réunir entre eux pour faire leurs observations avant de se présenter devant cette commission de l'Assemblée nationale du Bénin.

 

LIRE AUSSI : Limitation des naissances au Bénin : Louis Vlavonou propose la paternité responsable

 

Pour le Secrétaire général de la Confédération des syndicats autonomes du Bénin (CSA-Bénin), Anselme Amoussou, les syndicats ont réclamé le projet de budget en vain. Il exprime son incompréhension par rapport à la démarche de la commission qui ne leur a pas permis de consulter le document comme il est de coutume. 

 

« J’ai échangé avec les autres secrétaires généraux tout à l’heure. On n’a pas trouvé ce qui peut justifier qu’on oublie volontairement, je ne sais pas si c’est fait volontairement.  Mais on oublie d’envoyer un document aussi important puisqu’on sait très bien que c’est sur cette base que nous allons rencontrer les députés à l’Assemblée et ce n’est pas la première fois. C’est une pratique qui date de longtemps et chaque année, on a toujours reçu le projet de budget », confie-t-il. 

 

 « C'est de la négligence et dans ce cas, c’est toujours condamnable ou alors, c’est fait sciemment et je trouve qu’on atteint une dimension très négative dans les rapports que nous devons avoir entre partenaires et partenaires sociaux. », dénonce-t-il au micro de nos confrères de Crystal News.

Dans la même catégorie
Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Image d'illustration

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 22 mai 2024

Le chef de l'État Patrice Talon et ses ministres se sont réunis à nouveau en session ordinaire du Conseil...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire