Publicité

Limitation des naissances au Bénin : Louis Vlavonou propose la paternité responsable

Le président de l'Assemblée nationale du Bénin, Louis Vlavonou a évoqué la question de la limitation des naissances au cours de son allocution d'ouverture de la session budgétaire du parlement le mardi 31 octobre 2023. Pour lui, il faut faire le nombre d'enfants qu'on est en mesure de supporter.

Le président de l'Assemblée nationale du Bénin, Louis Vlavonou

Le président de l'Assemblée nationale du Bénin, Louis Vlavonou

Il ne laisse aucun Béninois indifférent. Le débat lié à la limitation des naissances déchaîne les passions. À cet effet, la troisième personnalité du pays, Louis Vlavonou a donné son avis sur cette problématique d'intérêt national.

 

Dans son discours d'ouverture à l'occasion de la session budgétaire ce mardi 31 octobre 2023 à l'hémicycle, le chef du parlement béninois milite pour une « parentalité responsable ». Le parlementaire croise au prime abord, l'idéologie de l'économiste britannique Thomas Malthus qui pense la croissance démographie comme un frein au développement et celle de Gilbert Bladon, lui, qui prouve que ceci n'en est en rien.

 

Le septuagénaire opte pour le second théoricien. « La paternité responsable, c'est le nombre d'enfants qu'on peut supporter pour le bien-être de nos familles respectives », affirme-t-il. « Le point commun de tous ces débats c'est d'agir pour le bien-être des populations », clame le député.

 

Que recommande les religions ?

 

Dans son exposé, le chef du parlement de la 9e législature n'a pas pris en compte uniquement le côté scientifique de la question. Il s'est également basé sur les écritures du catholicisme et de l'islam pour défendre sa position.

 

« L'Église catholique, en prenant la paternité responsable, n'enseigne pas autre chose que de faire le nombre d'enfants qu'on est capable de supporter, et ce, par des méthodes naturelles »déclare-t-il. Louis Vlavonou  cite dans un second temps pour étayer son argumentaire le verset 233 du deuxième chapitre du coran : « Les mères qui veulent donner un allaitement complet à leurs enfants devront les allaiter deux années entières, et à celui dont l'enfant est né incombe sa subsistance et ses vêtements.»

 

« Autrement dit, chrétiens catholiques, et certainement tous les chrétiens, ainsi que les musulmans,regardent dans la même direction que le chef de l'Etat, c'est-à-dire la paternité responsable », assure le chef du parlement béninois. « Le chef de l'État, en abordant la question démographique, ne veut œuvrer que pour le bien-être des populations et pour que le Béninois se porte mieux », conclut Louis Vlavonou.

 

 

Dans la même catégorie
Le président de la transition guinéenne, le Colonel Mamadi Doumbouya

Guinée : condamné à 5 ans de prison, l’ex-numéro 2 de la junte radié de l'armée par Doumbouya

Sadiba Koulibaly, ancien chef d'état-major de l'armée guinéenne et numéro 2 de la junte au pouvoir, a...

L'ex-vice président Saulos Chilima

Malawi : le parti du vice-président Saulos Chilima demande une enquête sur son décès dans un accident d'avion

Au Malawi, le parti de l'ex-vice-président Saulos Chilima, décédé dans un accident d'avion lundi 10 juin...

Le président de la Fecafoot Samuel Eto'o

Polémique autour d'une candidature à la présidentielle au Cameroun : les mises au point de Samuel Eto'o

Sur sa page Facebook, le Président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a affirmé jeudi...

Publicité

Commentaires

Basile

Je suis tombé par hasard sur un lien de l'une de vos publications dans un groupe WhatsApp qui m'a redirigé vers le site. J'avoue le site est immensément super du bling bling. Ça signifie que des journalistes de taille se sont mis à la tache. Bravo aux grosses têtes d'un tel projet. Basile/Yaoundé/Cameroun

06-11-23 à 06:15

Zoumarou

Je pense que pour comprendre ce que disent nos autorités il suffit d'observer ce qui se passe. Aujourd'hui nos autorités sont dans la logique de transformer tous les secteurs même strictement sociaux en secteurs de production. Aujourd'hui combien nous payons dans nos universités pour retirer les relevés et les attestations ? pour soutenir il faut payer les frais de soutenance. Il faut aller à l'hôpital pour un palu et tu verras ton ardoise. Pour corriger ton RAVIP il faut payer. Pour faire ton papier de parcelle c'est pareil . Nous devons payer presque tous les services publics. Ce qu'ils peuvent nous proposer c'est de réduire les naissances pour pouvoir payer les services publics qui sont sensés être gratuits

04-11-23 à 09:09

Jacob Nakya

Ces gens connaissent les langues occidentales mais sont nuls dans les idées pour le développement de nos communautés. Quand ils se promènent dans le monde avec l'argent qu'ils ont maladroitement acquis, au lieu d'ouvrir les yeux pour voir et leur intelligence pour comprendre, ils sont bornés et nous racontent de n'importe quoi. Je dois lui dire que les pays les plus développés au monde sont ceux qui ont le plus fort taux de population. Si faire beaucoup d'enfants est un facteur négatif pour le, pourquoi le Canada et les États-Unis accordent des loteries visa aux couples pour donner des naissances chez eux ? La taille de la population d'un milieu équivaut à son développement.

04-11-23 à 08:49

ATANMAN SEMINAKPON CYPRIEN

Moi je crois qu'il faut ranger ce dossier dans la poubelle. Nous ne sommes pas nombreux et on veut nous limiter encore. La meilleure richesse qui soit au monde, c'est l'humanité. Il faut plutôt penser à la formation des enfants car c'est la base.

02-11-23 à 09:57

ATANMAN SEMINAKPON CYPRIEN

Moi je crois qu'il faut ranger ce dossier dans la poubelle. Nous ne sommes pas nombreux et on veut nous limiter encore. La meilleure richesse qui soit au monde, c'est l'humanité. Il faut plutôt penser à la formation des enfants car c'est la base.

02-11-23 à 09:56

Sossa devi Elie

Notre ministre à tous dit on doit faire des enfants selon nos capacités pour éviter les dangers public merci

02-11-23 à 10:40

Kehounde

Paternité responsable veut dire quoi exactement ? Avoir de l'argent avant de faire l'enfant ou étre capable de faire l'enfant. Ce qui est sûr c'est eux politiciens qui court derrière ces enfants pour avoir leur suffrages. Ils sont prêts à copier l'occident alors que beaucoup parmi eux sont nés à partir de cinquième enfants de leur famille. Si on limitait les naissances verront ils le jour ? Ce qui est sûr dans les années à venir l'occident à près à réduire la population africaine par tous les moyens, prenons nous garde.

01-11-23 à 07:15

Bangawa maigari Christophe

Laissez les africains accoucher et dominer le monde. Merci

01-11-23 à 03:19

Laisser un commentaire