Publicité

Au Bénin, des recommandations issues d'un colloque vont faciliter la modernisation de la Justice

Le ministère de la Justice et de la législation s'est donné les moyens humains et financiers pour faire du colloque sur la modernisation de la justice un évènement marquant. Des recommandations issues de ce colloque qui s'est déroulé du jeudi 05 au vendredi 06 octobre 2023 vont permettre la modernisation de moderniser la justice au Bénin.

Des participantes au colloque sur la modernisation de la justice au Bénin

Des participantes au colloque sur la modernisation de la justice au Bénin

Deux jours successifs de travaux intenses en commissions (ateliers) comme en plénière (assemblée) ont permis d’aboutir à des recommandations pour une justice modernisée au Bénin. Les différentes thématiques dudit colloque ont été discutées et scrutées par les participants aux profils divers : avocats, magistrats, huissiers, notaires, étudiants de la faculté de droit, justiciables et autres.

 

La modernisation de la justice béninoise dont il s'agit n'est pas que technologique, mais elle est aussi juridique. Sur le plan technologique, les réflexions ont tourné autour de l'avènement de l’utilisation de l'intelligence artificielle dans le milieu judiciaire. Lors de cet événement, les participants ont ainsi évoqué comment l'IA peut faciliter la recherche rapide et efficace des textes de lois, des décisions de justice et des articles de doctrine. 

 

Dans ce sens également, les débats ont porté sur comment le justiciable peut saisir le juge pour porter, par-devant lui, son litige sans se déplacer et sur comment le justiciable peut être tenu au courant de toutes les informations relatives à son dossier.

 

Sous l'angle juridique, les questions ont été de savoir, comment garantir et faciliter aux citoyens le droit d'accès à la justice et de garantir le respect de leurs droits devant les juridictions. Les mécanismes susceptibles de rendre le pouvoir judiciaire indépendant et la justice crédible, la question de l'infrastructure, les détentions abusives, ont été abordés.

                   

De grandes recommandations

 

Plusieurs recommandations ont été retenues et dont lecture a été faite par Dr Karel DOGUE. Il s'agit entre autres : de la continuité dans la construction de nouvelles prisons, de centres de détention et maisons d'arrêts dans le prolongement du PAG ; de la dématérialisation de la Justice en assurant la protection des données à caractère personnel ; la dématérialisation des procédures des formalités foncières ; la poursuite et le renforcement de la mise en œuvre de la politique de recrutement des magistrats, juges consulaires, administrateurs de greffes, greffiers et autres acteurs de la chaîne juridictionnelle pour un traitement efficace des dossiers dans les délais raisonnables.

 

Il s'agira également de rendre plus opérationnelle la carte judiciaire commerciale ; de renforcer à titre systémique la formation continue des acteurs juridiques et judiciaires en incluant les magistrats, les auxiliaires de justice, les assistants des travailleurs sociaux de la chaîne sociale ; d’instaurer un cadre formel de dialogue interprofessionnel entre les divers acteurs de la justice à divers niveaux et de renforcer les cadres préexistants.

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire