Publicité

Bénin : après l'incendie meurtrier de Sèmè-Kraké, le gouvernement va formaliser le commerce de l'essence kpayo

Le gouvernement du président Patrice Talon prévoit de formaliser le commerce de l'essence «kpayo» venue du Nigeria. La décision d'accélérer la formalisation de ce secteur est surtout motivée par l'incendie meurtrier d'un dépôt d'essence à Sèmè-Kraké.

Un étalage de l'essence Kpayo. Crédit photo : Bénin Web Tv

Un étalage de l'essence Kpayo. Crédit photo : Bénin Web Tv

Le commerce de l'essence kpayo ou de contrebande ne doit plus faire de victimes au Bénin. Le gouvernement béninois a décidé de passer à la vitesse supérieure face à ce commerce qui endeuille le pays depuis plusieurs années. En conseil extraordinaire des ministres, le Chef de l’État Patrice Talon a instruit certains de ses ministres d’accélérer les actions en cours, en concertation avec les principaux acteurs, pour le déploiement des mini-stations déjà acquises et dont l’étalonnage a pris fin la semaine dernière.

 

À l'origine de la volonté du gouvernement d'accélérer le processus de formalisation, le drame de Sèmè-kraké. Dans cet incendie, 36 personnes de nationalités béninoise et nigériane sont mortes calcinées. Il est également dénombré 23 personnes victimes de brûlures ou de traumatismes sévères qui sont pris en charge selon le bilan officiel dressé en conseil des ministres mardi soir.

 

Recensement des vendeurs de kpayo

 

Bien avant l'annonce du conseil des ministres du mardi 26 septembre 2023, le ministre de la Décentralisation et de la gouvernance locale, Raphaël Akotegnon avait déjà adressé une note aux préfets des départements du Bénin.

 

Dans cette note, le ministre de la décentralisation a ordonné aux préfets de recenser les points des entrepôts d’essence dans toutes les communes. « Ce point centralisé au niveau de chaque préfecture est attendu au ministère de la Décentralisation et de la gouvernance locale le mardi 26 septembre 2023 à 17 heures à plus tard ».

 

LIRE AUSSI : Bénin : des tests ADN pour identifier les victimes de l’incendie de l’entrepôt d’essence à Sèmè-Kraké

 

Le but de cette démarche de recensement est préventif et vise à éviter la survenue de pareille situation dans d’autres localités, avait souligné le ministre Raphaël Akotègnon.

 

Un programme de reconversion et de déploiement de mini-station en cours

 

Interrogé mardi lors du compte rendu du conseil des ministres, le porte-parole du gouvernement béninois, Wilfried Léandre Houngbédji affirme qu'un programme de reconversion des vendeurs de l'essence kpayo est en cours. « Une partie des acteurs devra être reconvertie, formée et devra bénéficier d’un emploi décent pour nourrir leurs familles. Pour permettre à ces acteurs qui restent dans l’activité de le faire dans des conditions de sécurité totale. L’année passée, le gouvernement a décidé de commander une dizaine de milliers de stations. 2000 sont arrivées et sont en train d’être installées. D'ici à 2024, partout dans le pays, nous aurons ces mini-stations », a-t-il confié.

 

Dans le cadre de la réalisation de cette reconversion, le ministre d'État chargé des finances, Romuald Wadagni a échangé le lundi 25 septembre 2023 avec les acteurs du commerce de l’essence de contrebande. Cette rencontre visait à trouver des solutions au problème de l'essence kpayo.

 

 Aucune information n'a filtré sur les conclusions de cette rencontre entre le ministre et ces contrebandiers de l'essence. « Ce qui s’est passé aujourd’hui nous montre qu’il y a urgence de changer le mode de commercialisation de ce produit », avait déclaré le ministre Wadagni le jour du drame.

Dans la même catégorie
Le pipeline Bénin-Niger à Sèmè-Podji. © Libre Express

Arrestation de Nigériens sur le pipeline au Bénin : le Niger dénonce un "kidnapping" et accuse Cotonou de violer les accords pétroliers

Le Niger a publié samedi 8 juin 2024 un communiqué dénonçant les "multiples violations" par le Bénin...

Le président béninois, Patrice Talon et son homologue nigérien, le général Abdouramane Tiani.

Pipeline : le Niger menace de couper le robinet de son pétrole après l’arrestation de 5 de ses ressortissants au Bénin

Cinq employés nigériens ont été arrêtés par les autorités béninoises pour une intrusion présumée sur...

Le pipeline Bénin-Niger à Sèmè-Podji

Pipeline Bénin-Niger : arrestation de 5 Nigériens pour intrusion frauduleuse sur le site de Sèmè-Podji (procureur)

Le procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET),...

Publicité

Commentaires

Mouhlisse

Je veux mieux comprendre cette affaire

01-10-23 à 05:13

Joanès toke

Validé

27-09-23 à 05:41

Laisser un commentaire