Publicité

Niger : Macron annonce le retrait de l'ambassadeur de France et le départ des militaires français

Après plusieurs semaines de tension avec les militaires au pouvoir au Niger, Emmanuel Macron a annoncé ce dimanche 24 septembre 2023 le retrait des militaires français du pays et le retour en France de Syvain Itté, l'ambassadeur de France au Niger.

Le président français Emmanuel Macron

Le président français Emmanuel Macron

La France va finalement se plier aux exigences de la junte de Niamey qu'elle ne reconnait toujours pas.  Sur TF1 et France 2, le président Emmanuel Macron a indiqué que « la France a décidé de ramener son ambassadeur » du Niger. Les autorités françaises refusaient jusqu'ici de rappeler l'ambassadeur Sylvain Itté.  

 

Dans cette interview télévisée, Macron a affirmé : « Nous mettons fin à notre coopération militaire avec le Niger ». Il a également annoncé le retrait des 1 500 militaires français. Ces soldats stationnés au Niger, a-t-il affirmé, partiraient « dans les semaines et les mois qui viennent ».  Le retrait de ses soldats serait totalement achevé « d'ici la fin de l'année (2023, ndlr) », a précisé Emmanuel Macron.

 

L'annonce du président français Emmanuel Macron intervient dans un contexte de tension entre Paris et Niamey, depuis le coup d’État militaire du 26 juillet au Niger. La France ne digère toujours pas ce coup de force contre son allié Bazoum. Les autorités françaises considèrent toujours le président renversé Mohamed Bazoum comme le chef de l’Etat légitime du Niger.

 

Depuis le coup d'Etat survenu au Niger, la France a adopté une position de fermeté. Elle a déclaré qu'elle ne reconnaissait pas le régime militaire qui a renversé Bazoum. « Les putschistes n'ont pas autorité » pour demander le départ de l'ambassadeur, avait ainsi fait savoir le ministère français des Affaires étrangères.

 

LIRE AUSSI : Intervention militaire au Niger : Patrice Talon ne consultera pas l'avis du Parlement

 

La junte, au pouvoir depuis le 26 juillet 2023, avait demandé le départ de l'ambassadeur de France à Niamey, Sylvain Itté. Dans un communiqué, les militaires putschistes avaient indiqué lui avoir donné quarante-huit heures pour quitter le Niger. Les putschistes ont également demandé le départ des forces françaises stationnées au Niger. La France n'a toujours pas répondu favorablement et a gardé en poste son ambassadeur au Niger.

 

Comme ce fut le cas pour les récents coups d'État au Burkina Faso et au Mali, cette prise de pouvoir militaire s'est déroulée dans un contexte marqué par une montée du sentiment anti-français. Certains habitants accusent la France d'interférer dans les affaires du pays.

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Amir

Macron est un malade mental. Il dit maintenant rompre la coopération militaire alors que le président de transition au Niger l'avait déjà rompu depuis et ce petit Macron a refusé . C'est vraiment du ridicule. Il en est de même pour son ambassadeur. La France est à son deuxième essai car avant le Niger , c'était au Vénézuela que l'ambassadeur fut chasser dans les mêmes conditions. Il a fallu attendre six semaines pour faire plier cette France

25-09-23 à 12:58

Tass

La France n'a qu'à vite déguerpir ses soldats et son ambassadeur sur le territoire tant exploité

25-09-23 à 08:55

YACOUBOU H Olivier

Chers présidents évitons l'idée de se mourir sur le pouvoir

25-09-23 à 05:49

Gérard KLAKLA

Les gens gardent le pouvoir comme le trône de Dah hinnouto..ce n'est pas bien, il faut laisser le pouvoir quand vous avez avoir fini votre mandat sur le pouvoir, laissé aussi les autres de prendre le pouvoir... Ce qui crée beaucoup de problème dans les pays panafricaniste, certains présidant n'aiment pas à quitter sur le pouvoir.... changez vous vos comportements

25-09-23 à 04:28

Kisito 20-04

La France a intérêt à vite dégager son ambassadeur et ses militaires

24-09-23 à 09:45

Laisser un commentaire