gaie-pub

Intervention militaire au Niger : « Le Bénin n’est et ne saurait être en état de guerre contre aucun peuple frère d’Afrique », Joseph Djogbénou

L'ex-président de la Cour constitutionnelle du Bénin, Joseph Djogbénou condamne fermement le coup d’Etat survenu au Niger et se prononce sur l’intervention militaire envisagée par la CEDEAO. Il s'est exprimé dans les colonnes du journal de l'Union progressiste le Renouveau.

L'ex-président de la Cour constitutionnelle du Bénin, Joseph Djogbénou

L'ex-président de la Cour constitutionnelle du Bénin, Joseph Djogbénou

Joseph Djogbénou et son parti l’Union progressiste le Renouveau (UPR) donnent leur position sur la crise nigérienne. Dans une interview exclusive accordée à « L’Union », le journal de l’UPR, Joseph Djogbénou s’oppose à la prise du pouvoir au Niger par un coup d’Etat. « L’ Union progressiste le renouveau – dont il ne vous  échappe pas qu’il est d’abord  démocratique – ne peut que  condamner le coup de force en rupture avec l’aspiration du  peuple nigérien aux valeurs  démocratiques et à la liberté », a-t-il déclaré.

 

Pour le président de l'Union progressiste le renouveau « Quiconque approuve, exulte ou exalte  ce à quoi nous assistons  avec souffrance (au Niger, Ndlr) se met  en marge de notre régime  politique et contreviendrait  à la Constitution». Joseph Djogbenou affirme que « c’est cette  exigence de fidélité à notre Constitution et à notre histoire  que se soumet notre diplomatie  sur laquelle le Chef de l’Etat a la haute main ».

 

Quid de sa position sur l'intervention militaire au Niger ? 

 

Au Niger, un coup d'Etat a renversé le mercredi 26 juillet 2023 le président Mohamed Bazoum. Après l'ultimatum d'une semaine donnée par la CEDEAO pour rétablir le président Bazoum, les militaires ne se sont pas exécutés. Les pays de la CEDEAO ont donc pris la décision d'une intervention militaire au Niger pour rétablir Bazoum. Début septembre 2023, la junte au pouvoir à Niamey a accusé le Bénin, la France et des pays de la CEDEAO de préparer une agression militaire contre le Niger.

 

LIRE AUSSi : Niger : la junte renforce son blocus frontalier avec le Bénin pour éviter toute intervention militaire

 

Interrogé sur l'intervention militaire de la CEDEAO au Niger, Joseph Djogbénou est catégorique. « Notre pays (le Bénin, NDLR) n’est et ne saurait  être en état de guerre contre  aucun peuple frère d’Afrique », affirme-t-il.  « Il  ne faut point s’alarmer de la détermination de notre pays  à travers ses gouvernements  successifs à honorer ses engagements internationaux  à condition de contribuer à la  paix, au renforcement de la démocratie et à la solidarité entre les peuples », précise-t-il.

 

« En revanche,  les difficultés que traversent  nos voisins alertent encore plus aujourd’hui que par le  passé sur la fragilité du régime  démocratique. Ces alertes  engagent politiquement à  renforcer les mécanismes  juridiques et politiques de  prévention des atteintes à la  continuité démocratique. Des  initiatives doivent être prises  dans ce sens aussi bien au  niveau national que dans  le cadre des organisations  régionales».

 

Explorer d'autres solutions pour le cas du Niger

 

Si Joseph Djogbénou rappelle l'attachement de l’Union progressiste le renouveau aux acquis de la  Conférence nationale de février 1990, il insiste sur la recherche d'autres voies pour le règlement de la crise issue du Coup d'Etat au Niger. 

 

LIRE AUSSI : La junte au pouvoir au Niger annule son accord de coopération militaire avec le Bénin

 

« Dans ces circonstances, il faut  encourager nos dirigeants et  les gouvernements des Etats  membres de la CEDEAO à  poursuivre la recherche des  meilleures solutions et en  assurer la mise en œuvre de  sorte à mettre fin à cette crise  et à faire recouvrer au peuple  frère du Niger son droit aux  libertés démocratiques, son  droit à la paix et son droit au  développement », a-t-il renchéri.  

Dans la même catégorie
Le président béninois Patrice Talon. © Présidence du Bénin

Bénin : des nominations au ministère des enseignements secondaire (Conseil des ministres du mercredi 6 décembre 2023)

Des nominations ont été prononcées ce mercredi 6 décembre 2023 en Conseil des ministres par le gouvernement...

Des membres du gouvernement béninois en Conseil des ministres. © Présidence du Bénin

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 6 décembre 2023

Le Gouvernement béninois s'est réuni ce mercredi 6 décembre 2023 en Conseil des ministres sous la présidence...

L'opposant béninois, Joël Aïvo

Bénin : le jour où l’opposant Joël Aïvo a été condamné à 10 ans de prison par la CRIET

Le lundi 06 décembre 2021 s’ouvrait le procès de l’opposant et universitaire Joël Aïvo devant la Cour...

pub

Commentaires

L'illumineur atacora

En tout cas,moi je suis contre l'intervention militaire au Niger.Ce pendant, je souhaite que le Bénin déclare officiellement qu'il est aussi contre une intervention militaire au Niger afin de sauvegarder nos relations qui existaient depuis.si non notre beau pays est exposé aux différents sortes de problème sur tous les qu' on ne peut même imaginer pour le moment.

21-09-23 à 05:05

Dine

Je prie le ministre de la communication à réduire ces déclarations envers le peuple du Niger. Ça porte à croire que le Bénin est en conflit avec le Niger. Faite les choses dans le respect de façon diplomate. Nous avons nos compatriotes au Niger et leur vie peuvent être en danger si le Bénin se mêle trop du côté de la CEDEAO, car après le Nigeria c'est le Bénin qui partage une importante frontière avec le Niger. Et le Nigeria actuellement a réduit ces déclarations et son action néfastes contre le Niger Il n'y que le Bénin qui durcit encore le ton raison pour laquelle ils causent et traité notre pays de tout les noms. Lorsque le ministre déclare '' nous ne reconnaissons pas la légitimité des millénaires au pouvoir '' es-ce que le Bénin a de compte à rendre dans la gestion d'un autre Etat ? Voilà ces déclarations qui touche qui porte confusion en ce qui concerne la position du Bénin. Nous sommes africains réglons nos différents en mode africains comme nos aïeux ont l'habitude. Merci et je suis convaincu qu'une solution soit trouvée afin d'éviter le pire.

20-09-23 à 08:26

Kintokonou

Votre dindon saviem est a combien svp

20-09-23 à 11:09

ASSOUMA A. Baki

Lire: les mêmes causes produisent les mêmes effets

20-09-23 à 09:38

ASSOUMA A. Baki

Que Djogénou sache que tant qu'un pouvoir va utiliser abusivement la force publique (l'armée en l'occurrence) pour opérer des passages en force à l'instar de ce qu'ils ont organisé en 2019 et en 2021 qu'il ne soit pas surpris de voir cette force publique se retourner contre eux un jour en prenant le pouvoir pour arrêter les abus. D'ailleurs qui a coupé aux hommes des armées l'envie d'exercer eux aussi les pouvoirs ? Bazoum n'est pas pire que Talon. Si les mêmes causent produisent les mêmes causes ils ont intérêt à faire attention. Ils ne sont que les intouchables du moment. Ils ne seront pas des intouchables pour toujours.

20-09-23 à 09:36

Ferdinand BADINtA

Je remercie Sagninou et Mick pour leurs interventions vous dire de ne pas encombrer les gens avec des interviews dépourvu de sens. Saurait été plus bien que vous vous penchiez vers d'autres sujets encore plus préoccupations

20-09-23 à 09:21

Medeton

Qu’est-ce qu’on peut retenir de concret de tout ce texte. En tant juriste de haut niveau je m’attendais à son avis sur la légitimité des sanctions et pratiques de la CEDEAO, l’UEMOA et la BCEAO..

20-09-23 à 09:17

Monument

Talon doit être jugée et arrêter pour haute trahison un jour

19-09-23 à 03:41

Niameyniger2474

C'est justement des magistrats comme toi, qui tripatouillent les résultats des urnes pour faire gagner des battus, qui font qu'il y aura toujours des coups d'état en Afrique !

19-09-23 à 01:44

Sauvegardée bien le Bénin pour le bon fonctionnement

Sauvegardée bien le Bénin pour le bon fonctionnement puis le développement

19-09-23 à 01:13

Mick

C'est quoi ce baratin là ? Il faut qu'il nous dise qu'il est pour ou contre une intervention militaire

19-09-23 à 10:03

Sagninou

Djogbenou n'a rien dit

19-09-23 à 09:23

Laisser un commentaire