Publicité

Affaire Martin Hounga au Bénin : l'Association des jeunes juristes (AJJuDiP) appelle les autorités à élucider les circonstances de son décès

Au Bénin, la police républicaine est indexée après la disparition du jeune Martin Hounga. L'affaire fait grand bruit sur les réseaux sociaux, mais les autorités ne réagissent pas. Dans un communiqué publié le jeudi 07 septembre 2023, l'Association des Jeunes Juristes, Diplomates et Politistes du Bénin (AJJuDiP) a condamné cet acte et appelle les autorités à élucider les circonstances du décès de Martin Hounga.

Le jeune Martin Hounga

Le jeune Martin Hounga

Communiqué de presse


L'Association des Jeunes Juristes, Diplomates et Politistes du Bénin (AJJuDiP) a appris avec consternation la mort d'un jeune garçon qui serait abattu innocemment par la police républicaine dans la nuit du lundi 04 au mardi 05 septembre 2023 à Hévié.


L'AJJuDiP condamne fermement cet acte barbare qui porte atteinte aux droits humains. L'AJJuDiP exige une enquête judiciaire immédiate et impartiale afin de faire la lumière sur les circonstances de ce drame et d'identifier les responsables.
 

L'AJJuDiP rappelle que toute personne a droit à la vie et à la sécurité de sa personne, et que toute personne victime d'un abus de pouvoir de la part d'un agent de l'État a droit à réparation.


L'AJJuDiP exige également que les autorités publiques communiquent sur les circonstances de ce drame et sur l'avancée de l'enquête. L'AJJuDiP rappelle que le droit à l'information est un droit fondamental qui permet aux citoyens de participer à la vie publique et de contrôler les actions des pouvoirs publics.


L'AJJuDiP appelle les autorités publiques à prendre toutes les mesures nécessaires pour protéger les citoyens contre les actes barbares des policiers.


L'AJJuDiP rappelle que la police républicaine doit être au service de la population et non de son oppression.
 

Fait à Cotonou, le 07 septembre 2023


Freddy ULrich T. ODOUNLAMI


Le Secrétaire Général du Conseil d'Administration

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Jules Christ sadock

Pour ce qui concerne la justice de Martin,les populations vont beau crier mais en vain. Parce qu'au Bénin c'est la loi du plus fort qui s'applique indirectement. Nous pratiquons soit disant la démocratie mais c'est une illusion des choses. Pensez-vous que si c'était un enfant d'un haut cadre de ce pays, l'affaire serait sans mots depuis ce temps ? Mais Dieu veille.

10-09-23 à 05:04

Laisser un commentaire