Publicité

Nigeria : Tinubu réagit au coup d'État militaire au Gabon et évoque des discussions avec l'Union africaine

Au Nigeria, le président Bola Tinubu a réagi ce mercredi 30 août 2023 au coup d'État qui a renversé le président Ali Bongo au Gabon.

Bola Tinubu, président du Nigeria

Bola Tinubu, président du Nigeria

Bola Tinubu se dit inquiet après le coup d'État militaire survenu au Gabon. Réagissant au nom du président Tinubu ce mercredi, le conseiller spécial pour les médias et la publicité, Ajuri Ngelale, a déclaré que la présidence nigériane surveillait de près la situation en cours au Gabon, rapporte The Guardian.

 

« Le président Bola Tinubu suit de près, avec une profonde inquiétude, la stabilité sociale et politique du pays et l'apparente rivalité autocratique qui semble s'étendre à différentes régions de notre continent bien-aimé.  Le président, en tant qu'homme qui a fait d'importants sacrifices dans sa vie pour faire progresser et défendre la démocratie, est convaincu que le pouvoir appartient aux grands peuples d'Afrique et non au canon d'une arme chargée », a-t-il déclaré.

 

LIRE AUSSI : Coup d'Etat au Niger : la CEDEAO opte pour une intervention militaire après l'échec des négociations
 

Pour le président du Nigeria, l'État de droit et le recours fidèle aux résolutions constitutionnelles et aux instruments de règlement des litiges électoraux ne devaient en aucun cas disparaître en Afrique, précise son conseiller. Il a indiqué que Tinubu consultait d'autres chefs d'État de l'Union africaine sur la crise au Gabon en vue de déterminer la position à adopter.

 

« À cette fin, le président travaille en étroite collaboration et continue de communiquer avec les autres chefs d'État de l'Union africaine en vue de parvenir à un consensus global sur les prochaines étapes à franchir en ce qui concerne la manière dont le pouvoir au Gabon se déroulera et dont le continent réagira à l'autocratie contagieuse que nous avons vue se répandre sur notre continent", a-t-il ajouté.

 

Au Gabon, des militaires ont renversé ce mercredi 30 août 2023 le président Ali Bongo au pouvoir depuis quatorze (14) ans.  La Commission électorale venait en effet d'annoncer sa victoire à la présidentielle du samedi 26 août 2023. Les militaires qui ont renversé Ali Bongo évoquent entre autres raisons des élections truquées. Ils ont également évoqué une gouvernance irresponsable et imprévisible, entraînant une détérioration continue de la cohésion sociale, avec le risque de conduire le pays vers le chaos.

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Achimo's

Et le Nigeria

30-08-23 à 06:35

Achimo's

Merci beaucoup les pouchistes sa reste le Bénin

30-08-23 à 06:33

Delphin GOUVOEKE

A qui le tour ?

30-08-23 à 05:29

Laisser un commentaire