Publicité

Niger : l'ambassadeur de France reste en fonction malgré l'ultimatum de la junte, assure Macron

La junte militaire nigérienne a annoncé le vendredi 25 août 2023 avoir ordonné à l'ambassadeur de France Sylvian Itte de quitter le pays dans un délai de 48 heures. Du côté de la France, le président Emmanuel Macron a réitéré le soutien de Paris au président déchu Mohammed Bazoum et a assuré que son ambassadeur restera en fonction à Niamey.

Le président français Emmanuel Macron

Le président français Emmanuel Macron

La France n'est nullement concernée par la décision prise par les militaires au pouvoir à Niamey d'expulser son ambassadeur. Le président français, Emmanuel Macron s'est exprimé sur l"expulsion annoncée de son ambassadeur au Niger ce lundi 28 août 2023. C'est à l'ouverture de la 29ᵉ édition de la conférence annuelle des ambassadrices et des ambassadeurs français. Emmanuel Macron a assuré que le diplomate français est toujours en poste à Niamey. « Je pense que notre politique est la bonne. Elle repose sur le courage du président (Mohamed) Bazoum, sur l'engagement de notre ambassadeur sur le terrain qui reste malgré les pressions, malgré toutes les déclarations d'autorités illégitimes» , a déclaré Macron.

 

 

"La France et les diplomates ont été confrontés ces derniers mois à des situations dans certains pays particulièrement difficiles, que ce soit au Soudan où la France a été exemplaire, au Niger en ce moment même et je salue votre collègue et vos collègues qui écoutent depuis leur poste", a précisé Macron.

 

Depuis le coup d'Etat survenu au Niger, la France adopte une position de fermeté. Elle a déclaré qu'elle ne reconnaissait pas le régime militaire qui a renversé Bazoum. « Les putschistes n'ont pas autorité » pour demander le départ de l'ambassadeur, a ainsi fait savoir le ministère des Affaires étrangères vendredi soir. 

 

LIRE AUSSI : Intervention militaire au Niger : Patrice Talon ne consultera pas l'avis du Parlement

 

La junte, au pouvoir depuis le 26 juillet 2023, a demandé vendredi le départ de l'ambassadeur de France à Niamey, Sylvain Itté. Dans un communiqué, les militaires putschistes ont indiqué lui avoir donné quarante-huit heures pour quitter le Niger. Comme ce fut le cas pour les récents coups d'État au Burkina Faso et au Mali, cette prise de pouvoir militaire s'est déroulée dans un contexte marqué par une montée du sentiment anti-français. Certains habitants accusent la France d'interférer dans les affaires du pays.

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire