Publicité

Coup d'Etat au Niger : Tinubu demande des sanctions supplémentaires à la Banque centrale du Nigéria

Avant la réunion d'urgence de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) qui se tiendra le jeudi 10 août 2023 et qui vise à rétablir le président déchu de la République du Niger, Mohamed Bazoum, le président Bola Tinubu, en sa qualité de président de la CEDEAO, a demandé à la Banque centrale du Nigeria (CBN) de mettre en place une série de sanctions financières. Ces nouvelles sanctions visent les personnes et les entités associées à la junte qui a récemment mis fin à l'ordre constitutionnel au Niger. L'information est rapportée par plusieurs médias nigérians.

Le président en exercice de la CEDEAO, Bola Tinubu.

Le président en exercice de la CEDEAO, Bola Tinubu.

Bola Tinubu ordonne à la banque centrale du Nigeria de mettre en place des sanctions contre les auteurs du putsch au Niger. Mardi 08 août 2023, la présidence du Nigéria a confié à la presse que le président Tinubu avait demandé à la Banque centrale du pays de prendre des sanctions contre les putschistes nigériens.

 

Le conseiller spécial du président sur les médias et la publicité, Ajuri Ngelale, tout en s'abstenant de divulguer les détails des nouvelles sanctions, a soutenu qu'elles étaient instituées sous l'autorité de la CEDEAO, ajoutant que la CEDEAO n'avait pas retiré l'option d'une action militaire en Niger et discuterait de ses options lors de la réunion de jeudi à Abuja.   

 

 

«Je souligne qu'il ne s'agit pas d'une action individuelle. Il s'agit d'une mesure prise, oui, par le président de la CEDEAO qui est le président du Nigéria, mais qui s'appuie sur l'autorité conférée par la résolution consensuelle de tous les membres et chefs d'État de la CEDEAO en ce qui concerne les sanctions financières imposées par les États membres de la CEDEAO contre la junte au Niger », a-t-il indiqué.

 

 

Par ailleurs, Abdourahmane Tchiani, chef de l'Etat autoproclamé du Niger, a nommé Ali Mahaman Lamine Zeine, ancien ministre de l'Économie et des Finances, comme nouveau Premier ministre du pays. La nomination de Zeine, qui a été annoncée dans un communiqué lundi soir, intervient près de deux semaines après que l'armée a pris le pouvoir au Niger.

 

Le nouveau Premier ministre avait servi dans le cabinet du président MamadouTandja, qui a été renversé par l'armée du pays en 2010. Il a remplacé Mahamadou Ouhoumoudou, qui était en Europe lors du coup d'État.

 

LIRE AUSSI : Niger : des milliers de partisans du coup d'Etat manifestent dans un stade de Niamey

 

La junte a également nommé Amadou Didilli à la tête de la Haute Autorité pour la consolidation de la paix (HACP) du pays et Abou Tague Mahamadou comme inspecteur général de l'armée et de la gendarmerie nationale.

 

Ibro Amadou Bachirou a été nommé chef d'état-major privé du chef de la junte, tandis que Habibou Assoumane a été nommé commandant de la garde présidentielle. Tchiani, jusqu'à son nouveau rôle de chef de l'Etat, avait dirigé la garde présidentielle, qui tient en otage le président démocratiquement élu Bazoum depuis le 26 juillet.

 

Les putschistes ont déclaré à la CEDEAO qu'ils ne pouvaient recevoir une mission à Niamey, la capitale du Niger, pour des raisons de "sécurité", selon une lettre officielle adressée à la CEDEAO.

Dans la même catégorie
Le pipeline Bénin-Niger à Sèmè-Podji. © Libre Express

Arrestation de Nigériens sur le pipeline au Bénin : le Niger dénonce un "kidnapping" et accuse Cotonou de violer les accords pétroliers

Le Niger a publié samedi 8 juin 2024 un communiqué dénonçant les "multiples violations" par le Bénin...

Le président béninois, Patrice Talon et son homologue nigérien, le général Abdouramane Tiani.

Pipeline : le Niger menace de couper le robinet de son pétrole après l’arrestation de 5 de ses ressortissants au Bénin

Cinq employés nigériens ont été arrêtés par les autorités béninoises pour une intrusion présumée sur...

Le pipeline Bénin-Niger à Sèmè-Podji

Pipeline Bénin-Niger : arrestation de 5 Nigériens pour intrusion frauduleuse sur le site de Sèmè-Podji (procureur)

Le procureur spécial près la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET),...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire