Publicité

CRIET : empêché de rendre visite à Reckya Madougou, un avocat porte plainte contre le régisseur de la prison civile de Missérété

Me Aboubakar Baparapé, l'un des avocats de Reckya Madougou a déposé une plainte à la CRIET contre le régisseur de la prison civile de Missérété et le directeur géneral de l'Agence pénitentiaire du Bénin (APB). Il leur reproche des faits d'abus de fonction et de complicité d'abus de fonction pour l'avoir empêché de rendre visite à l'opposante Reckya Madougou, incarcérée dans cette maison d'arrêt depuis mars 2021.

L'opposante Reckya Madougou

L'opposante Reckya Madougou

Une plainte contre le régisseur de la prison civile d'Akpro-Missérété et le directeur de l'APB devant le procureur spécial de la CRIET. Selon des informations rapportées par Crystal News, Me Aboubakar Baparapé a déposé le jeudi 20 avril 2023 une plainte contre le régisseur de la prison civile de Missérété et le directeur général de l’APB. 

 

Dans sa plainte, l'avocat en charge de la défense de Reckya Madougou reproche au régisseur de la prison de Missérété des faits d'abus de fonction. Quant au directeur général de l'APB, l'avocat lui reproche des faits de “complicité d’abus de pouvoir et de comportement discriminatoire”.

 

Selon le même média qui a consulté le courrier adressé au Procureur spécial près la CRIET, la plainte de Me Aboubakar Baparapé est lié à un refus de rendre visite à sa cliente Reckya Madougou. Le vendredi 24 mars 2023, l’avocat affirme qu'après une visite à un autre client détenu à Missérété, il a voulu rendre visite à Reckya Madougou dont il assure la défense. 

 

LIRE AUSSI : Reckya Madougou : la Cour africaine rejette sa demande d'intervention dans une procédure contre le Bénin et 07 pays
 

Me Aboubakar Baparapé confie qu'il avait régulièrement le permis de communiquer, document administratif qui doit lui permettre de rendre visite à Madougou. Mais, la visite à Reckya Madougou lui a été refusée. Le garde pénitencier lui a demandé de se référer au régisseur lui-même. Mais le régisseur lui a opposé un refus catégorique de rendre visite à Madougou. À la question de savoir pourquoi, le régisseur aurait rétorqué : "C’est sans explication. Il faut prendre ça comme ça”. Saisi par l'avocat, le directeur général de l’APB qui est le chef hiérarchique du régisseur n'a pas donné de suite.

 

Dans sa plainte adressée au procureur spécial, Aboubakar Baparapé souligne que ce refus de rendre visite à Madougou viole les lois en vigueur. 

 

Candidate recalée à la présidentielle du 11 avril 2021, Reckya Madougou a été arrêtée le mercredi 03 mars 2021 par la police criminelle. Le vendredi 05 mars 2021, elle est placée en détention provisoire par le procureur spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Son procès s'ouvre le vendredi 10 décembre 2021 devant 2021.

 

Après plus de 21 heures de procès, l'opposante est reconnue coupable de complicité de financement du terrorisme au petit matin du samedi 11 décembre 2021. Reckya Madougou et au moins trois personnes sont condamnées à 20 ans de réclusion criminelle.

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Bogninou sessinou

Bonjour ici tout les mmenbles

29-04-23 à 03:24

Laisser un commentaire