Publicité

Bénin : un Nigérian déposé en prison par la CRIET pour avoir escroqué 19 présumés cybercriminels

Le parquet spécial de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a placé en détention provisoire un homme de nationalité nigériane ce mercredi 08 février 2023. Il lui est reproché d’avoir pris 600 000 FCFA chez 19 présumés cybercriminels nigérians dans le but de les tirer d'affaire alors qu'ils étaient en garde-à-vue dans un commissariat de Sèmè-Podji, a appris Libre Express de sources judiciaires.

Image d'illustration

Image d'illustration

Un Nigérian se fait passer pour « un démarcheur » des milieux policiers et judiciaires et se retrouve en prison. Selon des informations de Libre Express, le procureur spécial près la CRIET, Mario Mètonou a décidé ce mercredi 08 février 2023 de placer en détention provisoire un Nigérian résidant à PK10.

 

L’homme désormais incarcéré a pris 600 000 FCFA chez 19 présumés cybercriminels interpellés par le commissariat d’arrondissement d’Ekpè PK10. Cela fait suite à l’interpellation le lundi 30 janvier 2023 par ce commissariat de ces dix-neufs (19) individus tous de nationalité nigériane pour des faits présumés d’escroquerie.

 

Selon les informations, pendant qu’ils étaient en garde à vue dans les locaux du commissariat, ce compatriote prétextant avoir des relations avec des autorités policières et judiciaires a réclamé et obtenu d’eux la somme de 600 000 FCFA. Cette somme devait servir à entreprendre le chef de l’unité et son personnel pour obtenir la libération des gardés à vue.

 

LIRE AUSSI : CRIET : un avocat stagiaire et un faux chargé de protocole de la Cour suprême déposés en prison

 

Par la suite, ces dix-neufs (19) présumés cybercriminels ont tout de même été mis à la disposition de la Brigade économique et financière (BEF) qui les a présentés au procureur spécial de la CRIET. Ces derniers ont compris alors qu’ils avaient été floués. Ces dix-neufs (19) gardés à vue ont dénoncé les faits.

 

Ce Nigérian « démarcheur judiciaire » a été ainsi interpellé par la BEF. L’homme a été déféré à la CRIET. Depuis l’après-midi de ce mercredi 08 février 2023, il séjourne à la prison civile de Missérété.

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire