Publicité

Médiation Yayi-Soglo: le Niger accepte la création d'une commission tripartite pour normaliser ses relations avec le Bénin

À l’issue de la visite au Niger des anciens présidents béninois Nicéphore Soglo et Boni Yayi, les autorités nigériennes ont annoncé lundi 1er juillet 2024 la création d'une commission tripartite chargée de trouver des solutions pour restaurer les liens entre Cotonou et Niamey.

Le président béninois, Patrice Talon et son homologue nigérien Abdouramane Tiani. © Présidence du Bénin

Le président béninois, Patrice Talon et son homologue nigérien Abdouramane Tiani. © Présidence du Bénin

Le Niger désormais prêt à discuter avec le Bénin après la méditation de Nicéphore Soglo et Boni Yayi. Dans un communiqué détaillé publié lundi 1er juillet 2024, les autorités nigériennes ont fait état de la réception, le lundi 25 juin 2024, des anciens chefs d'État béninois par le Général de Brigade Abdourahamane Tiani, Président du Conseil National pour la Sauvegarde de la Patrie (CNSP) et Chef de l'État du Niger. Cette audience s'est déroulée en présence du Premier ministre nigérien, Ali Mahaman Lamine Zeine, ainsi que de plusieurs ministres.

 

Au cours de cet entretien "empreint de fraternité et de convivialité", Nicéphore Soglo et Boni Yayi ont plaidé pour "un retour rapide à la normale des relations fraternelles et séculaires" entre le Bénin et le Niger. En "véritables ambassadeurs de la paix", les deux anciens présidents béninois ont insisté sur la nécessité d'un "dialogue constructif" entre Cotonou et Niamey afin d'"aplanir les divergences" apparues depuis juillet 2023, indique le communiqué.

 

LIRE AUSSI : Médiation Crise Bénin-Niger : Yayi et Soglo donnent des nouvelles de leur rencontre avec Patrice Talon

 

Selon le communiqué, répondant à ses hôtes, le Président Tiani a salué leur "initiative", tout en rappelant "l'excellence des relations séculaires" unissant les deux peuples. Évoquant les "menaces réelles sur la sécurité nationale du Niger" dues à "la présence de forces étrangères hostiles" le long de la frontière commune, il a néanmoins affirmé sa "disponibilité à un dialogue franc et fraternel" avec le Bénin.

 

Le communiqué apprend que c'est dans ce cadre que le Chef de l'État nigérien a accepté le principe de la mise en place d'une commission tripartite, qui réunira des représentants des gouvernements béninois et nigérien, ainsi que Nicéphore Soglo et Boni Yayi. Cette instance aura pour mission de trouver un "mécanisme de normalisation des relations dégradées" entre les deux pays voisins.

 

LIRE AUSSI : Le Niger envisage d'utiliser le pipeline tchadien pour exporter son pétrole face aux tensions avec le Bénin

 

À l'issue de cet entretien, « les deux anciens présidents béninois ont également rencontré leurs homologues nigériens. Ils ont par ailleurs demandé aux autorités nigériennes d'envoyer prochainement une délégation de haut niveau au Bénin pour poursuivre les échanges ».

 

Cette annonce de la création d'une commission tripartite marque une avancée majeure dans la résolution de la crise entre le Bénin et le Niger. Elle ouvre la voie à des discussions constructives entre les deux pays, dans l'espoir d'un retour à des relations apaisées et mutuellement bénéfiques.

 

 

Dans la même catégorie
Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Image d'illustration

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 17 juillet 2024

Le chef de l'État Patrice Talon et ses ministres se sont réunis à nouveau en session ordinaire du Conseil...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire