Publicité

CRIET : un homme passe de 14 ans à 07 ans de prison après avoir fait appel

La chambre des appels de la CRIET a rendu le lundi 03 juin 2024 sa décision dans le dossier du prévenu Flavien Comlan Soglo. Elle annule sa décision de condamnation à 14 ans de prison rendue par la chambre de jugement et réduit la peine du prévenu à 07 ans de prison.

Image d'illustration

Image d'illustration

La peine de prison d'un homme condamné à 14 ans de prison a été revue à la baisse par la chambre des appels de la CRIET. Condamné à 14 ans de prison par la chambre de jugement de la CRIET, le prévenu Soglo Comlan Flavien a interjeté appel et obtient gain de cause. La décision des juges de la chambre des appels est tombée le lundi 3 juin 2024 et réduit la peine du prévenu Soglo à 7 ans de prison.

 

Selon les informations obtenues par Libre Express de sources judiciaires proches du dossier, la chambre des appels de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a annulé la décision rendue le lundi 27 juillet 2023 en première instance pour contrariété de décision. La décision rendue en première instance est donc remplacée par celle condamnant le prévenu à 07 ans de prison soit une réduction de 7 ans de prison.

 

LIRE AUSSI : CRIET : la condamnation à 10 ans de prison de l'ex-DG de la DEI Florent Edgard Agbo confirmée en appel

 

Le prévenu Soglo Comlan Flavien Soglo est poursuivi par le parquet spécial de la CRIET pour escroquerie et blanchiment de capitaux après avoir escroqué plus de deux cents millions de francs CFA au plaignant Olivier Sokpoh de nationalité togolaise. Pour convaincre sa victime de lui remettre une telle somme, il lui a fait croire qu'il était en relation d'affaires avec l’ex-député Octave Houdégbé. 
 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

CRIET : venu libre à un procès en tant que plaignant, il se retrouve en prison pour faux en écriture

Alors qu'il est venu libre à un procès en tant que plaignant dans une affaire de vente de parcelles,...

Les cinq Nigériens arrêtés au terminal pétrolier de Sèmè-Kpodji sont de retour à Niamey

Retour au Niger des trois Nigériens de WAPCO libérés par la justice béninoise

Cinq agents Nigériens de WAPCO Niger, dont trois ont été détenus pendant près de deux semaines au Bénin...

Des militaires béninois. Images d'illustration

Bénin : un militaire présumé gayman jugé par la CRIET

Un militaire présumé cybercriminel a comparu lundi 17 juin 2024 devant la CRIET pour des faits d'escroquerie...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire