Publicité

Guerre à Gaza : la CPI réclame des mandats d'arrêt contre Netanyahou et des chefs du Hamas

Ce lundi 20 mai 2024, le procureur de la Cour pénale internationale (CPI) a demandé l'émission de mandats d'arrêt contre le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou, son ministre de la Défense Yoav Gallant, ainsi que trois dirigeants du mouvement Hamas, pour des crimes présumés contre l'humanité commis dans le cadre de la guerre à Gaza.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahou

Selon le procureur Karim Khan, "les crimes contre l'humanité visés s'inscrivaient dans le prolongement d'une attaque généralisée et systématique dirigée contre la population civile palestinienne". Les accusations portées contre les dirigeants du Hamas, notamment le chef à Gaza Yahya Sinouar, incluent "l'extermination", "le viol et d'autres formes de violence sexuelle" et "la prise d'otages en tant que crime de guerre".

 

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, a dénoncé "une attaque frontale" et "une décision scandaleuse" de la CPI, tandis que le Hamas a conspué "les tentatives du procureur d'assimiler la victime au bourreau".

 

 

LIRE AUSSI : Iran : victime d'un accident d'hélicoptère, le président Raïssi est mort 

 

 

Depuis le début du conflit en août 2023, plus de 35 450 Palestiniens, en majorité des civils, ont été tués dans la bande de Gaza, dévastée par les bombardements et l'offensive au sol de l'armée israélienne, selon des données du ministère de la Santé du gouvernement de Gaza dirigé par le Hamas.
 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

CRIET : venu libre à un procès en tant que plaignant, il se retrouve en prison pour faux en écriture

Alors qu'il est venu libre à un procès en tant que plaignant dans une affaire de vente de parcelles,...

Les cinq Nigériens arrêtés au terminal pétrolier de Sèmè-Kpodji sont de retour à Niamey

Retour au Niger des trois Nigériens de WAPCO libérés par la justice béninoise

Cinq agents Nigériens de WAPCO Niger, dont trois ont été détenus pendant près de deux semaines au Bénin...

Des militaires béninois. Images d'illustration

Bénin : un militaire présumé gayman jugé par la CRIET

Un militaire présumé cybercriminel a comparu lundi 17 juin 2024 devant la CRIET pour des faits d'escroquerie...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire