Publicité

Tension Bénin-Niger : Nicéphore Soglo désapprouve Patrice Talon et propose une médiation

Dans une interview accordée à Crystal News, l'ancien Président du Bénin Nicéphore Dieudonné Soglo affirme que le Bénin est parti sur le mauvais pied dans la crise qui l'oppose au Niger. Il trouve non fondées les décisions des autorités béninoises et suggère une médiation pour régler ce problème.

L'ex-chef de l'État béninois, Nicéphore Dieudonné Soglo. © Présidence du Bénin

L'ex-chef de l'État béninois, Nicéphore Dieudonné Soglo. © Présidence du Bénin

La crise entre le Bénin et son voisin du Niger interpelle plus d'un. Alors que certains soutiennent le gouvernement du Bénin, d'autres trouvent non fondées ces décisions. C'est le cas de l'ancien président du Bénin Nicéphore Dieudonné Soglo qui a fait savoir sa position dans une interview accordée à Crystal news. Il pense que le Bénin a fait une mauvaise appréciation de la situation du Niger. 

 

« Nous avons un différend existentiel avec un pays frère qui s'appelle le Niger. Si les gens font un coup d'État, ils sont les seuls juges de leur situation. Le Niger considère que le fait qu'ayant estimé que la France est devenue son ennemie au même titre que les États-Unis d'Amérique, toi si tu es son voisin et que tu veux avoir d'excellentes relations avec elle, ou tu te tais ou tu adoptes son point de vue. C'est exactement le contraire qui a été fait d'où la colère et la fureur des nigériens. Les généraux de là-bas ont pris la décision de dire au français et aux Américains, vous n'êtes plus nos amis, prenez la porte. C'est à ce moment-là que toi tu vas devenir l'ami de ces gens-là ? » a-t-il affirmé. 

 

Il indique que le Bénin devrait penser à ses intérêts car pour les autorités nigériennes, tous ceux qui ont agi au nom de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (CEDEAO) sont des ennemis.

 

Suspension de l'exportation du pétrole nigérien par le Bénin

 

Par rapport à la décision du gouvernement béninois de suspendre l'exportation du pétrole nigérien via la plateforme de Sémè-Podji , Nicéphore Dieudonné Soglo pense que cette décision est dépourvue de sens. « C'est une balle dans le pied. Ça n'a pas de sens. Pour des raisons objectives, pour des raisons de voisinage, pour des raisons purement économique, on a fait un pipeline pour exporter le pétrole, l'or noir du Niger vers l'extérieur. Ça te rapporte, on voit l'importance que ça peut avoir pour l'économie de notre pays. Comment tu peux décider comme ça, froidement, sans état d'âme que tu n'as pas besoin de cet argent là. Ça n'a pas de sens. Il n'y a pas d'élégance. On est dans le business. Talon est un homme d'affaires » a-t-il déclaré.

 

LIRE AUSSI : Blocage du pétrole nigérien : le premier ministre du Niger répond à Patrice Talon et tacle à nouveau le Bénin

 

Il ajoute que « sans une bonne raison, on ne doit pas se fâcher contre le Niger avec qui ont fait des affaires, d'autant plus que c'est à lui qu'appartient le pétrole ». Pour lui, le Bénin est le perdant économiquement car le Niger peut se tourner vers les ports du Ghana ou du Togo.

 

Une médiation pour ramener la paix

 

Ramener la paix n'est pas chose impossible pour l'ancien maire de Cotonou Nicéphore Dieudonné Soglo. Il soutient d'une part qu' « il faut une tierce personne qui joue les bons offices et qui est à la fois l'ami des deux pays». D'autre part, il pense que le forum des anciens chefs d'État dont il est le Vice-président peut être d'une grande utilité. 

 

« On a la chance que le Président de notre forum, le Président du Mozambique parle le français, le Portugais mais il parle également l'anglais. Je crois qu'on a ce qu'il faut et nous avons l'expérience, le calme pour régler toutes les tensions qui peuvent s'élever en Afrique », a-t-il conclu.
 

Dans la même catégorie
Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Image d'illustration

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 17 juillet 2024

Le chef de l'État Patrice Talon et ses ministres se sont réunis à nouveau en session ordinaire du Conseil...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire