Publicité

Bénin : un militaire démobilisé se fait passer pour Sadio Mané sur internet et risque gros à la CRIET

En plein dans l’arnaque sur internet, un militaire démobilisé se faisant passer pour le célèbre joueur sénégalais Sadio Mané a été appréhendé par l’Office central de répression de la cybercriminalité (OCRC) au Bénin. Présenté devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), il risque désormais gros.

L'International sénégalais Sadio Mané

L'International sénégalais Sadio Mané

Des faux comptes sur les réseaux sociaux au nom du footballeur Sadio Mané pour appâter ses victimes. Ce sont les techniques d'un présumé cybercriminel qui a comparu le vendredi 10 mai 2024 devant les juges de la CRIET. Le prévenu âgé d'une trentaine d'années est poursuivi par le parquet spécial de la CRIET pour des des charges d'escroquerie par le biais d'un système électronique, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Convoqué à la barre, ce jeune présumé cybercriminel, placé en détention provisoire fin avril 2024, n’a pas hésité à avouer les faits. Il a reconnu les faits mis et il a décrit son mode opératoire. Devant les juges, il a déclaré être un militaire de la classe 2015 qui a été démobilisé et qu'il était au chômage.

 

LIRE AUSSI : Bénin : 1773 personnes poursuivies pour cybercriminalité de 2023 au 22 avril 2024

 

Quant à son mode opératoire, l’ex-militaire affirme que grâce aux faux comptes créés sur les réseaux sociaux au nom de l’international sénégalais Sadio Mané, il proposait des aides à ses victimes. Une fois ses victimes appâtées, le prévenu indique à la Cour qu'il devait payer de l’argent avant d’en bénéficier. Une fois l’argent encaissé, les victimes ne verront plus leur faux Sadio Mané, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Après sa déposition, l’audience a été renvoyée au jeudi 27 juin 2024 pour continuation. L’ex-militaire risque gros  s'il venait à être reconnu coupable par  la CRIET. Les peines de prison pour des faits de cybercriminalité peuvent aller jusqu'à 7 ans ferme de prison et plusieurs millions d'amende.

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire