Publicité

Le Bénin bloque l'embarquement du pétrole nigérien en réponse au maintien de la fermeture de la frontière par Niamey

Le Bénin a pris ce lundi 6 mai 2024 la décision de refuser aux navires l'embarquement du pétrole nigérien à partir de la plateforme de Sèmè Kpodji, tant que le Niger n'ouvrira pas sa frontière commune. Cette décision, prise par le gouvernement béninois, fait suite aux tensions croissantes entre les deux pays depuis le coup d'État du 26 juillet 2023 au Niger.

Image d'illustration

Image d'illustration

Agacé par l’attitude des putschistes nigériens, Cotonou prend une mesure forte contre Niamey. Le Bénin a annoncé ce lundi 6 mai 2024 qu'il bloquera l'embarquement du pétrole nigérien à partir de la plateforme de Sèmè Kpodji, située sur son territoire, tant que le Niger n'ouvrira pas sa frontière commune.

 

Selon les informations rapportées RFI, cette décision, prise au plus haut niveau de l'État béninois, est le dernier développement dans les tensions croissantes entre les deux pays depuis le coup d'État militaire au Niger.

 

Le pipeline long de près de 2 000 kilomètres, qui transporte le pétrole nigérien depuis Agadem jusqu'au Bénin, est maintenant confronté à des restrictions. Ainsi, les eaux béninoises seront interdites aux navires qui viennent pour embarquer le pétrole nigérien en vue de son exportation.

 

Les relations diplomatiques entre le Bénin et le Niger se sont détériorées depuis le coup d'État du général Tiani. Les tensions se sont aggravées lorsque Niamey a maintenu la fermeture de sa frontière, malgré l'ouverture effective du côté béninois. Le président béninois, Patrice Talon, qui avait été intransigeant envers les putschistes et avait soutenu une éventuelle intervention militaire pour rétablir la démocratie nigérienne, avait finalement assoupli sa position. Il avait exprimé sa volonté de normaliser les relations entre les deux pays.

 

LIRE AUSSI : Réouverture de la frontière Bénin-Niger : 03 ministres béninois à Malanville pour le constat 

 

Lorsque la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) a décidé de lever les sanctions économiques en janvier 2024, le président béninois, Patrice Talon a ordonné l'ouverture des frontières avec Niamey. Cependant, à ce jour, la frontière nigérienne reste fermée, ce qui a suscité l'incompréhension du Bénin.

 

La décision du Bénin d'interdire l'embarquement du pétrole nigérien met en péril l'exportation de 90 000 barils de pétrole par jour. Les conséquences économiques de cette mesure seront certainement ressenties par les deux pays.

 

Fin avril 2024, les premières gouttes de pétrole nigérien ont été acheminées vers la plateforme de Sèmè Kpodji au Bénin, suscitant des attentes quant à une éventuelle inauguration. Pourtant, cette cérémonie n'a jamais eu lieu. Les récents développements entre les deux nations pourraient expliquer le retard. La décision du gouvernement béninois pourrait compromettre  l'avenir des échanges pétroliers entre le Bénin et le Niger.

 

Dans la même catégorie
Image d'illustration d'une mine d'uranium au Niger

Le Niger retire le permis d'exploitation de la mine d'uranium d'Imouraren au français Orano

Le gouvernement nigérien a retiré à l'entreprise française Orano le permis d'exploitation de la mine...

Le pipeline Bénin-Niger à Sèmè-Podji. © Libre Express

Arrestation de Nigériens sur le pipeline au Bénin : le Niger dénonce un "kidnapping" et accuse Cotonou de violer les accords pétroliers

Le Niger a publié samedi 8 juin 2024 un communiqué dénonçant les "multiples violations" par le Bénin...

Le président béninois, Patrice Talon et son homologue nigérien, le général Abdouramane Tiani.

Pipeline : le Niger menace de couper le robinet de son pétrole après l’arrestation de 5 de ses ressortissants au Bénin

Cinq employés nigériens ont été arrêtés par les autorités béninoises pour une intrusion présumée sur...

Publicité

Commentaires

MAGRÉ Dorothé

Une grosse bêtise.

13-05-24 à 10:56

Yacinth

Faut pas défier le Nigeria quand il peut être par la Chine

07-05-24 à 01:01

Ben

Et les droits de passage qu'on devrait encaisser ? Encore une novelle bêtise.

07-05-24 à 10:05

Laisser un commentaire