Publicité

Bénin : le gouvernement lance un dispositif pour la sécurité des patients dans les hôpitaux

Le gouvernement béninois a procédé le jeudi 28 mars 2024 au lancement d'un dispositif sanitaire visant à garantir la sécurité des patients dans les hôpitaux

Le ministre béninois de la Santé, Benjamin Hounkpatin

Le ministre béninois de la Santé, Benjamin Hounkpatin

Le Bénin s'active pour le bien-être de ses patients dans les hôpitaux. Un dispositif a été officiellement lancé le jeudi 28 mars 2024 pour la sécurité des patients dans les centres de santé. Selon le ministre de la santé, Benjamin Hounkpatin, « La sécurité des patients ne se limite pas à la préservation des erreurs médicales évitables. Elle englobe également la prévention d'une culture de l'erreur apprenante au sein des équipes soignantes, la culture de l'écoute où les patients sont partenaires de leur propre prise en charge et où leur voix est entendue et respectée ».

 

Le gouvernement béninois a donc pris l'engagement de faire de la sécurité des patients dans les établissements de santé une priorité afin que chaque patient ait droit à une prise en charge de qualité. Ce dispositif qui a été mis en place, apprend le ministre, vise à offrir « un cadre institutionnel qui permet l'application d'un ensemble de normes relatives au domaine de la sécurité des patients dans tous les établissements de santé à tous les niveaux de la pyramide sanitaire ».Le ministre de la santé a invité tous les acteurs du système sanitaire à entrer dans la danse pour « des soins sûrs, gage de la couverture sanitaire universelle ».

 

LIRE AUSSI : Bénin : le gouvernement veut recruter 43 agents de santé 

 

La sécurité des patients selon l'organisation mondiale de la santé (OMS) est « un cadre d’activités organisées qui crée des cultures, des processus, des procédures, des comportements, des technologies et des environnements dans le contexte des soins de santé, aptes à réduire systématiquement et durablement les risques, l’occurrence des préjudices évitables, la probabilité d’erreurs et l’impact des préjudices quand ils se produisent ».

 

Ces préjudices ont souvent comme sources les erreurs de prescription, les erreurs chirurgicales, les erreurs de diagnostic, les erreurs d'identification des patients, les infections associées aux soins de santé, les pratiques transfusionnelles et d'injections à risque et autres. 
 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Réforme du secteur funéraire au Bénin: le gouvernement veut des normes plus strictes

Le gouvernement béninois va revoir la réglementation du secteur funéraire afin de l'adapter aux évolutions...

Direction générale du trésor et de la comptabilité publique

Bénin : un concours de recrutement de 150 fonctionnaires au profit du ministère des finances lancé

Le ministère du Travail et de la Fonction Publique a annoncé mardi 18 juin 2024 l'ouverture d'un concours...

Le marché Dantokpa va disparaitre au profit des nouveaux marchés urbains

Bénin : le marché Dantokpa va fermer ses portes au profit des nouveaux marchés urbains

Dantokpa, l'un des plus grands marchés de l'Afrique de l'Ouest sera bientôt fermé au profit des nouveaux...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire