Publicité

Au Tchad, l’opposant Yaya Dillo tué par les forces de sécurité

L’opposant tchadien Yaya Dillo a été tué le mercredi 28 février 2024. L’annonce de sa mort a été faite par le procureur près le tribunal de grande instance de Ndjamena, Oumar Kebellaye, lors d’une conférence de presse le jeudi 29 février 2024.

L'opposant tchadien, Yaya Dillo a été tué

L'opposant tchadien, Yaya Dillo a été tué

Le procureur près le tribunal de grande instance de Ndjamena Oumar Kebellaye a, dans une conférence de presse le 29 février 2024 à Ndjamena, annoncé la mort de l’opposant Yaya Dillo. Une mort qui est survenue le mercredi 28 février 2024 des suites des blessures reçues lors de l’assaut au siège du Parti Socialiste sans Frontière (PSF). Cet assaut a pour origine l’arrestation du chargé des finances du PSF le mardi 27 février 2024. Selon le procureur, le chargé des finances du PSF serait toujours vivant, contrairement à ce qu’avait annoncé son parti. Oumar Kebellaye ajoute aussi qu’il y aurait eu « des dizaines de blessés et de morts » et « 26 personnes interpellées ».

 

Le cousin de l’ancien président tchadien Idriss Deby Itno avait déjà été victime d’une première tentative d’arrestation chez lui le 28 février 2021. Ce jour-là, il a perdu sa mère et l’un de ses fils. Trois ans jour pour jour après, lui-même perd la vie lors d’un conflit. Une chose que déplore l’opposant Brice Mbäimon qui siège au Conseil national de transition (CNT). « Le peuple tchadien ne devrait pas être concerné par ces rivalités familiales au sein du clan qui a géré le pouvoir depuis plus de 30 ans. Ce n’est pas normal dans une République et c’est un très mauvais signal pour les élections à venir » a-t-il déclaré.

 

LIRE AUSSI : Tchad : un militaire français tue un soldat tchadien et provoque la colère de la population
 

Le mardi 27 février 2024, le président de l’Agence nationale de gestion des élections (ANGE), Ahmed Bartchiret a annoncé lors d’une conférence de presse que le premier tour des élections présidentielles se fera en mai 2024 et le second tour en juillet. « Du 6 au 15 mars, dépôt des candidatures à l’élection présidentielle. 

 

La campagne électorale est prévue du 14 avril au 4 mai 2024 pour le premier tour de l’élection présidentielle. Le 6 mai, tenue du premier tour de l’élection présidentielle. La campagne pour le second tour de l’élection est annoncée du 6 au 20 juin 2024,. Le 22 juin 2024, second tour de l’élection présidentielle. Le 20 juillet 2024, proclamation des résultats définitifs du deuxième tour par le Conseil constitutionnel », a-t-il affirmé.

Dans la même catégorie
Le président ivoirien, Alassane Ouattara (à gauche) et son homologue burkinabé Ibrahim Traoré (à droite). ©J.A

Accusations de déstabilisation du Burkina : le ministre ivoirien de la Défense Téné Birahima Ouattara répond à Ibrahim Traoré

Interrogé par le magazine Jeune Afrique, le ministre ivoirien de la Défense Téné Birahima a catégoriquement...

Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire