Publicité

Côte d'Ivoire : Ouattara gracie 51 détenus politiques, dont des proches de Soro et Gbagbo

Le président Alassane Ouattara a annoncé avoir accordé la grâce présidentielle à 51 détenus, dont le général Dogbo Blé Bruno et Souleymane Kamaraté, connu sous le nom de Soul to Soul. Cette décision touche des proches de Laurent Gbagbo et de Guillaume Soro et fait suite à une réunion du Conseil national de sécurité (CNS) ce jeudi 22 février 2024.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara. © Présidence de Côte d'Ivoire

Le président ivoirien, Alassane Ouattara. © Présidence de Côte d'Ivoire

Après plusieurs années derrière les barreaux, le général Dogbo Blé et Soul to Soul ont retrouvé la liberté grâce à la clémence présidentielle décidée par Alassane Ouattara. Cette mesure s'inscrit dans le cadre des efforts visant à apaiser les tensions politiques et sociales qui persistent depuis les crises post-électorales en Côte d'Ivoire.

 

L'annonce de la grâce présidentielle pour 51 détenus politiques a été faite par Fidèle Sarassoro, directeur de cabinet du chef de l'État, lors d'une conférence de presse après la réunion du CNS. Il a déclaré que le président Ouattara, fidèle à son engagement en faveur de la consolidation de la paix dans le pays, a informé le Conseil national de sécurité de sa décision de gracier des prisonniers civils et militaires condamnés pour des infractions liées aux crises post-électorales et à la sûreté de l'État.

 

 

Parmi les bénéficiaires de cette mesure de clémence présidentielle figurent des personnalités de premier plan, dont le général Dogbo Blé Bruno, ancien chef de corps de la garde présidentielle sous le régime de Laurent Gbagbo, et Katé Gnontoa, Colonel Major. Ces hauts gradés de l'armée ivoirienne avaient été arrêtés après la crise militaro-politique de 2010-2011 et avaient été condamnés à de lourdes peines de prison, passant près de 13 ans derrière les barreaux.

 

La décision présidentielle inclut également des proches de personnalités politiques éminentes telles que l'ex-premier ministre Guillaume Soro et l'ex-président Laurent Gbagbo. Parmi eux, Jean-Bastiste Kassé, ancien patron de la garde rapprochée de Guillaume Soro, et Kamaraté Souleymane, alias Soul to Soul, un fidèle soutien de l'ancien chef du Parlement ivoirien.

 

LIRE AUSSI : Burkina : les premiers mots de Guillaume Soro après sa rencontre avec le capitaine Ibrahim Traoré

 

Il est important de souligner que la libération de ces détenus politiques était l'une des principales revendications de l'opposition ivoirienne, en particulier du PPA-CI de Laurent Gbagbo et de Générations et Peuples Solidaires (GPS) dirigé par Guillaume Soro. La grâce présidentielle marque un tournant significatif dans le processus de réconciliation nationale en Côte d'Ivoire et ouvre la voie à un dialogue politique plus inclusif pour l'avenir du pays.

 

Voici la liste des 51 détenus graciés par Alassane Ouattara 

 


 

Dans la même catégorie
Le président ivoirien, Alassane Ouattara (à gauche) et son homologue burkinabé Ibrahim Traoré (à droite). ©J.A

Accusations de déstabilisation du Burkina : le ministre ivoirien de la Défense Téné Birahima Ouattara répond à Ibrahim Traoré

Interrogé par le magazine Jeune Afrique, le ministre ivoirien de la Défense Téné Birahima a catégoriquement...

Des députés à l'Assemblée nationale du Bénin

Parlement béninois : une première session parlementaire 2024 productive avec 17 lois adoptées

Lors de la première session ordinaire 2024, l'Assemblée nationale du Bénin a adopté 17 lois et autorisations...

L'ex-président du Bénin, Thomas Boni Yayi chez Bruno Amoussou

Mort du Père Jacques Amoussou : les condoléances de Boni Yayi à son frère Bruno Amoussou

Le jeudi 18 juillet 2024, l'ex-président Bénin, Boni Yayi, s'est déplacé au domicile de Bruno Amoussou,...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire