Publicité

CRIET : un pasteur en prison pour vente de parcelles d'autrui

Un homme présenté comme un pasteur a comparu le lundi 22 janvier 2024 devant la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET). Il est poursuivi par le parquet spécial pour vente de parcelles d'autrui à des acquéreurs multiples.

Un pasteur tenant une bible en main. Image d'illustration

Un pasteur tenant une bible en main. Image d'illustration

Une affaire de parcelle qui finit à la CRIET pour un homme de Dieu. Placé en détention provisoire depuis plusieurs semaines, un pasteur s'est présenté le lundi 22 janvier 2024 à la CRIET pour son procès pour des charges de “stellionat”. À la barre, l'homme de Dieu a plaidé non coupable des charges de vente de parcelles d'autrui mis à sa charge. Le pasteur déclare devant les juges qu'il n'a jamais vendus de parcelles d'autrui.

 

Son avocat, Me Filbert Béhanzin a soulevé une exception et a sollicité un renvoi du dossier. Le motif ? Ce conseil du pasteur indique avoir déjà saisi le président de la Cour spéciale des affaires foncières (CSAF) et a obtenu une ordonnance pour déterminer le propriétaire des parcelles mises en cause. Dans cette ordonnance, l'avocat apprend que le président de la CSAF a commis un expert-géomètre afin de déterminer la personne qui a le droit de propriété sur les parcelles, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

LIRE AUSSI : Bénin : 20 ans de prison pour un pasteur reconnu coupable de vi0ls sur plusieurs femmes
 

L'avocat indique avoir fait cette démarche parce que le pasteur a acquis régulièrement à Porto-Novo en 2005 les trois parcelles mises en cause dans le dossier. L'homme de Dieu a construit en matériaux définitifs sur les trois parcelles et l'a revendu treize (13) ans plus tard à des acquéreurs. Mais son voisin qui se réclame aujourd'hui propriétaire des parcelles l'a vu construire sur les domaines et n'a jamais rien réclamé, apprend l'avocat.

 

Le juge a renvoyé le dossier au lundi 5 février 2024 pour les réquisitions du ministère public sur la demande de l'avocat et sur la question préjudicielle. Le pasteur est retourné en prison en attendant la prochaine audience, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

Dans la même catégorie
des militaires français au Niger. Image d'illustration

Ultimatum aux soldats français pour quitter le Bénin : le président d'un mouvement panafricaniste déposé en prison par la CRIET après ses écrits évoque le chômage à son procès

Jeudi 18 juillet 2024, le président du Rassemblement des Démocrates à l’écoute du peuple (RaDEP), un...

Un patrouilleur de la Marine nationale du Bénin. Image d'illustration

CRIET : l’audition de l’ex-commandant de la base navale de Cotonou révèle un présumé vol de 28 tonnes de carburant à la Marine

À la CRIET, une troisième audience s'est ouverte ce jeudi 18 juillet 2024 dans le dossier de présumé...

L'ex-DG de l'ABSSA Epiphane Sètondji Hossou

Affaire ananas béninois rappelés en France : l'ex-DG ABSSA et ses deux co-prévenus rejettent les faits à la CRIET

L’ex-directeur général de l'Agence béninoise de la sécurité sanitaire des aliments (ABSSA), Epiphane...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire