Publicité

Probable révision de la Constitution au Bénin : « les députés Démocrates portent l’entière responsabilité d'empêcher un troisième mandat », He Hounsou

Le parlementaire, Célestin Nounagnon Hounsou, a affirmé que les 28 députés du parti d’opposition Les Démocrates, dont il fait partie, « portent l’entière responsabilité d'empêcher un troisième mandat » du président Patrice Talon. L'opposant a fait cette déclaration alors qu'il se prononçait sur une probable révision de la Constitution lors du lancement à Porto-Novo le samedi 13 janvier 2024, du mouvement "Jeunes Démocrates".

Le président béninois Patrice Talon. © Présidence du Bénin

Le président béninois Patrice Talon. © Présidence du Bénin

Venu soutenir le mouvement « Jeunes Démocrates »  qui a marqué son adhésion au parti Les Démocrates, l’Honnorable Célestin Nounagnon Hounsou a laissé entendre qu’ « aujourd’hui, les 28 députés LD à l’Assemblée nationale portent entièrement l’espoir de tout un peuple. Un de moins, c’est le chaos pour le pays. Et chaque député se dit aujourd’hui, ça n’arrivera pas par moi ». Le député a rassuré de ce qu’ « une seule virgule ne sera déplacée dans cette constitution, une seule virgule ». « Nous, les 28 députés du parti Les Démocrates, portons l’entière responsabilité pour empêcher un troisième mandat dans ce pays », a-t-il déclaré. 

 

Célestin Nounagnon  Hounsou a souhaité la bienvenue aux leaders et membres du mouvement Jeunes Démocrates, qu’il appelle au combat. « S’il vous plait, nous avons à faire. C’est pourquoi moi je vous souhaite la bienvenue dans cette grande famille. Vous avez su faire le choix. C’est ici que nous allons rester aux côtés de ce peuple, qui aujourd’hui est dans le dénuement total ; cette jeunesse qui souffre, qui souffre », regrette l’élu.

 

LIRE AUSSI : Constitution du Bénin : l'Opposition dit non à une « révision opportuniste » pour un troisième mandat de Patrice Talon

 

Selon le député du parti Les Démocrates, « c’est ce combat qui a amené le professeur Joël Aïvo en prison ». « C’est ce combat qui a amené Reckya Madougou en prison. Ils sont là, mais ils nous ont dit de poursuivre le combat, vous n’allez pas lâcher, vous avez l’obligation de poursuivre », a martelé à cette occasion, l’He Célestin Nounagnon  Hounsou.

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

AIGBA BRUNO

Vive les démocrates 💪💪

19-01-24 à 09:04

HONTCHENOU Dieudonné

C'est un bon combat. De 90 à ce jour je n'ai jamais vu président fait trois mandats. Dieu existe.

18-01-24 à 10:15

Laisser un commentaire