Publicité

Escroquerie via internet au Bénin : 11 gaymans condamnés à 7 ans de prison par la CRIET

La Cour de représsion des infractions économiques et du terrorisme (CRIET) a condamné ce jeudi 18 janvier 2024 onze (11) jeunes gaymans à 7 ans de prison ferme et plusieurs millions FCFA d'amende. Ils ont été reconnus coupables de faits de cybercriminalité

Image d'illustration d'un cybercriminel

Image d'illustration d'un cybercriminel

Avis aux jeunes gaymans ! La CRIET ne baisse pas les bras dans la répression des faits d'escroquerie par le biais d'un système électronique. Treize (13)  personnes poursuivies par le parquet spécial de la CRIET dans sept (7) différentes procédures judiciaires ont été sur leur sort ce jeudi 18 janvier 2024.

 

Selon les différents verdicts rendus par la CRIET, onze (11) jeunes gaymans ont été reconnus coupables des faits d'escroquerie par le biais d'un système informatique. Deux prévenus ont été néanmoins relaxées au bénéfice du doute des faits de cybercriminalité.

 

Dans le premier dossier, deux prévenus, amateurs de faux plans loves et faux plans culs sur internet, ont écopé d'une peine d'emprisonnement de sept (7) ans fermes et de deux millions FCFA d'amende chacun. Le prévenu poursuivi dans le deuxième dossier en délibéré a été condamné par la chambre de jugement de la CRIET à sept ans fermes et un million francs CFA d'amende, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Le troisième dossier a opposé deux frères appartenant à une même famille au parquet spécial de la CRIET. Ce jeudi 18 janvier 18 janvier 2024, ils ont été reconnus coupables des faits de cybercriminalité et ont écopé de 7 ans de prison et un million francs CFA d'amende chacun.

 

LIRE AUSSI : CRIET : 02 jumeaux nigérians venus au Bénin finissent en prison pour cybercriminalité

 

Pour le quatrième dossier, trois jeunes étaient devant le juge. Dans son verdict, la Cour a relaxé une personne et a condamné à sept ans de prison ferme et un million francs CFA d'amende chacun deux autres, jeunes faux marabouts sur internet.

 

Dans le cinquième dossier, un faux prêteur d'argent sur internet n'a pas eu de chance. Il écope de sept ans de prison ferme et un million de francs CFA d'amende. Trois jeunes gaymans pour la escroquerie via internet dans le sixième dossier ont vu leur change requalifier en complicité d'escroquerie par le biais d'un système électronique. Pour ces faits, ils écopent de sept ans de prison ferme et un million francs CFA d'amende chacun, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Quant au prévenu poursuivi dans le septième dossier, il s'en sort libre. Ce jeune homme a été relaxé au bénéfice du doute des fins de la poursuite des infractions d'escroquerie via internet. Au total, onze (11) jeunes gaymans ont été condamnés ce jeudi 18 janvier 2024 à sept ans de prison ferme et à une amende évaluée à plus de treize (13) millions FCFA, rapporte l'envoyé spécial de Libre Express.

 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Affaire 780 kg de drogue au Bénin : le parquet de la CRIET demande la liberté pour le gardien du Libanais Jean Azar

En absence du Libanais, Jean Azar, évacué à l'étranger pour des raisons sanitaires, le parquet spécial...

Entrée du tribunal de Natitingou

Tensions à Natitingou suite à une bavure policière : 4 policiers et l'auteur de la vidéo en prison, la population réclame justice

Le tribunal de première instance de deuxième classe de Natitingou a été le théâtre de vives tensions...

L'activiste du bloc républicain, Romaric Boco

Harcèlement du ministre Tonato : le parquet de la CRIET demande la remise en liberté de Romaric Boco contre 5 millions FCFA de caution

Ce lundi 15 avril 2024, la première audience dans le procès de Romaric Boco, jeune acteur politique du...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire