Publicité

Bénin : le parlement adopte une nouvelle loi sur le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme

Le vendredi 12 janvier 2024, le parlement a adopté la loi sur la lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive. Cette loi d'envergure, numérotée 2024-01, représente une avancée significative dans la lutte contre ces pratiques illégales.

Des billets de Francs CFA. Image d'illustratio

Des billets de Francs CFA. Image d'illustratio

La loi n⁰ 2024-01 portant loi uniforme relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux, le financement du terrorisme et la prolifération des armes de destruction massive a été adoptée à l'unanimité des députés présents et représentés le vendredi 12 janvier 2024.  Selon le rapport de la Commission des relations extérieures, de la coopération au développement, de la défense et de la sécurité, ce projet de loi comporte six titres subdivisés en 207 articles. 

 

Le titre I qui parle des dispositions générales, comprend l'objet du projet de loi et son champ d'application, les clarifications terminologiques et les éléments constitutifs des infractions. Le titre II parle des différentes obligations qui incombent aux personnes assujetties. 

 

LIRE AUSSI : Affaire casse d'une banque - CRIET : 10 ans de prison requis contre l'ex-député Désiré Vodonou déjà lourdement condamné
 

Le titre III renseigne sur les pouvoirs et responsabilités des autorités compétentes et des acteurs en la matière. Le titre IV aborde les modalités de coopération tant nationale qu'internationale. Le titre V qui est consacré à la répression, prévoit des mesures conservatoires, des sanctions pénales, administratives, disciplinaires et pécuniaires. Pour finir, le titre VI est réservé aux dispositions diverses et finales. 

 

Les innovations 

 

Selon le rapport de la commission, les principales innovations observées concernent l'extension du champ d'application de la loi uniforme et de son intitulé, la lutte contre le financement des armes de destruction massive.

 

Les innovations se rapportent aussi à la mise en conformité des personnes assujetties aux catégories prévues par le groupe d'action financière, aux éléments constitutifs du financement du terrorisme. et de la prolifération des armes de destruction massive ainsi qu'à l'instauration d'un dispositif d'évaluation régionale des risques. 

 

La nouvelle loi relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en République du Bénin adoptée par le parlement le vendredi 12 janvier 2024 vient se conformer à la directive n°02/2015/CM/UEMOA du 02 juillet 2015 relative à la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme dans les États membres de l’UEMOA et de la décision n°20/2015/CM/UEMOA du 02 juillet 2015, portant adoption du projet de loi uniforme relative à la lutte contre le blanchissement de capitaux et le financement du terrorisme dans les États membres de l’UEMOA, y compris son annexe.

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire