Publicité

Guinée-Bissau : dissolution du parlement par le président Embalo après une "tentative de coup d'Etat"

Estimant être victime d'une tentative de coup d'Etat, le président de Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo a dissout le parlement ce lundi 4 décembre 2023. Cette décision a été prise trois jours après les évènements malheureux.

Le président de Guinée-Bissau, Umaro Sissoco-embalo

Le président de Guinée-Bissau, Umaro Sissoco-embalo

La Guinée-Bissau ne dispose plus de parlement depuis ce lundi 4 décembre 2023. Selon des informations rapportées par RFI, tous les membres du Conseil d'Etat ont été convoqués au Palais présidentiel par le chef de l'Etat Umaro Sissoco Embalo. Cette concertation a réuni tous les présidents d'institution de Guinée-Bissau sur la dissolution du parlement. À l'issue, le président Embalo a pris l'initiative de dissoudre le parlement et de convoquer de nouvelles élections.

 

Cette décision intervient trois jours après des événements que le président qualifie de « tentative de coup d'État » qui a pour conséquence mécanique la dissolution du gouvernement de cohabitation. Depuis les dernières élections législatives en Guinée-Bissau, le président Embalo avait été forcé de cohabiter avec l'opposition qui a remporté la majorité des sièges au Parlement.

 

LIRE AUSSI : CEDEAO : Ouattara discute avec Embalo sur les coups d’État dans la sous-région

 

Suite à l’annonce de cette dissolution, le chef du parlement, Domingos Simoes Pereira, chef de l'opposition, a affirmé que cette dissolution déclarait n’avait aucune légitimité constitutionnelle. « La Constitution interdit la dissolution du Parlement avant six mois d’exercice. Or, l’Assemblée actuelle n’a que trois mois d’existence », a-t-il déclaré.

 

Aussitôt l'Assemblée nationale dissoute, Umaro Sissoco Embalo a repris immédiatement les portefeuilles ministériels de la Défense et de l’Intérieur. En dehors de son poste de premier ministre, Géraldo Martins s'est vu renouveler la confiance du chef qui lui confie également le ministère des Finances.

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire