Publicité

Bénin : Boni Yayi n'est pas encore chef de file de l'opposition selon le porte-parole du gouvernement

Au Bénin, l'ex-président Thomas Boni Yayi n'est pas encore chef de file de l'opposition malgré sa désignation à la tête du parti « Les Démocrates ». Sa désignation doit être actée par décret présidentiel signé par Patrice Talon mais que son parti doit notifier que le député Éric Houndété n'était plus président, selon le porte-parole du gouvernement béninois, Wilfried Léandre Houngbédji.

L'ex-président Thomas Boni Yayi

L'ex-président Thomas Boni Yayi

Qui est désormais le chef de file de l'opposition au Bénin ? Depuis la désignation de l'ex-président Thomas Boni Yayi à la présidence du parti Les Démocrates lors d'un congrès à Parakou, la question taraude l'esprit des Béninois. Mais ce dimanche 3 décembre 2023, le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji a indiqué sur la Radio nationale que jusqu’à nouvel ordre, c’est Monsieur Éric Houndété était le chef de file de l’opposition.

 

Pour le Secrétaire général adjoint du gouvernement, il revient désormais au parti d'opposition « Les Démocrates » de notifier que Éric Houndété n'est plus le président et que c'est désormais Boni Yayi. Selon ses propos, le décret qui avait été pris par le président Patrice Talon, pour nommer Eric Houndété reste en vigueur tant que les démocrates ne font pas les démarches nécessaires.

 

LIRE AUSSI : Burkina : les premiers mots de Guillaume Soro après sa rencontre avec Ibrahim Traoré 

 

« Le parti peut signaler un changement de ses organes en disant qu’il faut que ce soit le président Boni Yayi ou qu’il peut aussi demander qu’on maintienne Monsieur Éric Houndété », a-t-il affirmé avant d'ajouter : « Si le parti dit nous avons changé de structure au niveau de notre exécutif et nous signalons que c’est Mr Boni Yayi qui pour nous doit être le chef de file de l’opposition, la procédure va se faire ».

 

Le député Éric Houndété avait succédé à Paul Hounkpè, secrétaire exécutif national du parti FCBE, en tant que chef de l'opposition. Mais une polémique est née depuis la nomination de Éric Houndété comme chef de file de l'opposition. Car le désormais ex-président du parti Les Démocrates a confié n'avoir jamais vu le décret portant sa nomination comme chef de file de l'opposition. « Peut-être que les démarches entre le ministère de la justice et le parti Les démocrates ont pris le temps qu’elles prennent, mais moi je sais qu’un décret a été signé pour nommer Monsieur Houndété, chef de file de l’opposition», a pourtant déclaré ce dimanche le porte-parole du gouvernement béninois.

 

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire