Publicité

Législatives 2023 au Bénin : 08 partis enregistrent leurs candidatures à la CENA, des dossiers incomplets

Huit (08) partis politiques ont pu déposer leurs dossiers le mercredi 02 novembre 2022 à la clôture du dépôt des candidatures aux législatives 2023. Certains partis ont présenté des dossiers incomplets à la Commission électorale nationale autonome (CENA).

Entrée de la CENA à Cotonou

Entrée de la CENA à Cotonou

Ite missa est ! La messe est dite pour le dépôt des dossiers de candidature pour les législatives du dimanche 08 janvier 2023 au Bénin. La CENA a mis fin mercredi 02 novembre 2022 à minuit à l’enregistrement des dossiers de candidatures. Cela conformément à son calendrier électoral.

 

Au total, huit formations politiques de la mouvance présidentielle comme de l’opposition ont soumis leurs dossiers de candidatures à la CENA. Dans le camp de l’opposition, on note trois partis. Il s’agit de la Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE), le parti Les Démocrates et du Mouvement populaire de libération (MPL).

 

LIRE AUSSI : Législatives 2023 au Bénin : la Cena et la Cour constitutionnelle invitées à publier les résultats de chaque bureau

 

Dans le camp présidentiel, quatre partis politiques ont déposé leurs dossiers de candidatures.  Ce sont le Bloc républicain (BR), l’Union progressiste Le Renouveau (UPR), le Mouvement des élites engagées pour l'émancipation du Bénin (Moele-Bénin), l’Union démocratique pour un Bénin nouveau (UDBN). Un huitième parti, dont la position est inconnue sur l’échiquier politique, a également fait acte de candidature. C’est la Nouvelle force nationale (NFN).

 

Si la Commission électorale a ouvert le dépôt des candidatures depuis vendredi 28 octobre 2022, les partis politiques ont préféré tous attendre le dernier jour pour déposer les dossiers. La constitution des dossiers de candidatures a été un peu rude pour les partis politiques. Car, il faut constituer des dossiers qui respectent la loi électorale en vigueur.

 

Des dossiers de candidatures pas complets

 

Au moins trois partis politiques ont déposé des dossiers incomplets à la CENA à la clôture de l’enregistrement des candidatures. Les partis FCBE, NFN et l’Union progressiste Le Renouveau (UPR) sont concernés par cette situation. Le motif évoqué par la plupart de ces partis est l’absence du quitus fiscal exigé par le Code électoral.

Selon le député Orden Alladatin, membre du bureau politique de l'UPR, il manquait au dossier déposé par son parti certaines pièces administratives. Il souligne l’absence du quitus fiscal et du Certificat d'identification personnelle en cours de validité de certains candidats du parti.

 

LIRE AUSSI : Législatives 2023 au Bénin : l'opposition radicale à la recherche du quitus fiscal

 

Au Bénin, l’absence de ces pièces ne peut entrainer le rejet par la Commission électorale de ces dossiers de candidatures. La loi électorale en vigueur dispose que les partis politiques disposent de soixante-douze (72) heures après notification de la CENA pour compléter leurs dossiers. À la suite, les partis politiques qui n’ont pas pu compléter leurs dossiers de candidatures vont se voir éliminer de la compétition par la Commission électorale. 

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire