Publicité

Bénin : Patrice Talon accepte la demande de l'opposition d'auditer la liste électorale pour les élections génerales de 2026

Le président béninois, Patrice Talon, a accepté d'auditer la liste électorale dans le cadre des élections générales de 2026. Ceci, après une rencontre avec le parti d'opposition Les Démocrates dirigé par l'ex-président béninois Boni Yayi.

Le président béninois Patrice Talon et la délégation du parti Les Démocrates conduite par Boni Yayi. © Présidence du Bénin

Le président béninois Patrice Talon et la délégation du parti Les Démocrates conduite par Boni Yayi. © Présidence du Bénin

Les griefs de l'opposition sur la liste électorale seront pris en compte au Bénin. Lundi 27 novembre 2023, une délégation du parti d'opposition « Les Démocrates » conduite par l'ex-chef d'Etat Boni Yayi a été reçu au Palais de la Marina. C'est à l'initiative du président Patrice Talon qui a voulu lever les doutes de l'opposition sur la fiabilité de la liste électorale pour les élections générales de 2026 .

 

À l'issue de la rencontre, le vice-président du parti « Les Démocrates », Eric Houndété a indiqué que le président Patrice Talon a accepté l'audit de la liste électorale. « Le président de la République a marqué son accord pour qu'un audit soit diligenté si possible avec d'autres forces politiques. Si les autres forces politiques ne sont pas disponibles, nous, nous ferons le travail ».

 

LIRE AUSSI : Rencontre avec Boni Yayi et Les Démocrates au Bénin : « Je souhaite qu'on débatte sans langue de bois », Patrice Talon
 

Selon le député Eric Houndété, le président Patrice Talon a reconnu qu'il y a des défaillances sur la liste électorale et que des dizaines d'électeurs ont été envoyés à des dizaines de kilomètres de leur lieu de résidence. « Cet audit qui aura été fait appellera à des recommandations, à des corrections. Les choses devront être mises en œuvre avant les élections générales de 2026 », a précisé Eric Houndété.

 

Des sources du palais présidentiel confirment également que Patrice Talon a accepté l'audit de la liste électorale. « Je suis d’accord pour que vous auditiez le registre national d’état civil, y compris le logiciel d’extraction de la liste électorale. Vous pouvez choisir les experts que vous voulez pour le faire, mais veillez à ce que ce ne soit pas fantaisiste. Et si Les Démocrates n’a pas les ressources pour le faire, je vais demander au Gouvernement de financer », a déclaré Patrice Talon lors de la rencontre avec les opposants.

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire