Publicité

Éliminatoires Mondial 2026 : le sélectionneur béninois Gernot Rhor crée la polémique avec une histoire de gris-gris

Les Guépards du Bénin ont concédé un match nul 0-0 pour leur deuxième sortie contre le Lesotho, rencontre comptant pour les éliminatoires africaines du mondial 2026. Après ce résultat, le sélectionneur béninois a évoqué des “gris-gris” qui pourraient expliquer une telle contre-performance. Des déclarations de Gernot Rhor qui ont tôt fait de créer une polémique.

Le Sélectionneur des Guépards Gernot Rhor

Le Sélectionneur des Guépards Gernot Rhor

Il captive toute l'attention depuis la fin du match entre les Guépards du Bénin et les Crocodiles du Lesotho. Le sélectionneur béninois a estimé en conférence de presse d'après match que ce résultat est incompréhensible à ses yeux, tant ses poulains ont fait le meilleur match de leur vie. Pour le technicien franco-allemand, la difficulté à trouver le chemin des filets malgré toutes leurs tentatives serait due à des sorts provenant de “gris-gris”.

 

« Je crois qu’il y a des gens au pays qui font de gris-gris.  Il va falloir se renseigner, est-ce qu'on peut trouver quelqu’un, pour nous enlever cette poisse, parce qu'à un moment donné, on avait l’impression qu’on pouvait faire tout ce qu’on voulait faire. Mais, la balle ne voulait pas rentrer. Elle a même rebondi devant le but vide, pour aller au-dessus de la transversale. On se demandait vraiment qu’est-ce qu’il faut faire, on ne peut pas mieux jouer que ce qu’on a fait pendant 1 h de ce match.  Mais, il nous a manqué vraiment le réalisme et un peu de réussite » a pesté le sélectionneur du onze national du Bénin.

 

Entre questionnement, soutien et désaveu

 

La déclaration du sélectionneur béninois a fait le tour des réseaux sociaux à la vitesse de la lumière. Et les réactions ne se sont pas fait attendre. Si pour certains, il faut prendre en compte ce facteur évoqué par Gernot Rohr très au sérieux, pour d'autres ces propos sont l'affirmation d'une incapacité à produire des résultats et devrait lui faire montrer le chemin de la porte. Pour d'autres encore, c'est plus une plaisanterie pour détendre l’atmosphère et amuser la galerie.

 

Ospice Metoli, journaliste sportif à la télévision publique du Bénin, s'inscrit dans la dernière catégorie. « Les propos de Rorh relatifs aux gris-gris, je pense personnellement que c'est juste pour faire rire l'assistance », a écrit sur sa page Facebook l'homme des médias.

 

LIRE AUSSI : Éliminatoires Mondial 2026 : Charbel Gomez et Rodrigue Fassinou font leur retour sur la liste de Gernot Rohr

 

Un avis que ne partage pas son confrère de Radio Planète, une station de la place. Pour lui, l'utilisation des forces occultes pour décider d'un match est une réalité dans le pays du vodoun. « Gernot Rohr vient de dire tout haut ce que les gens pensent tout bas. Nous savons tous que la base est faussée. Même dans notre championnat, ils font ça. Dans la même équipe, ils s'envoient des missiles. Les joueurs sont mieux placés pour vous en parler. Ceux qui viennent sur le terrain pour suivre les matchs peuvent aussi en témoigner » a dénoncé Serge Hinnou.

 

Quant à Pérez Lekotan, journaliste sportif à Bénin Sports, dans une succession de publication, n'a pas été tendre avec l'ancien technicien des Super Eagles. « Il faut libérer le vieux. Il n'en peut plus » , a-t-il d'abord lancé avant de poursuivre : « Depuis quand le Bénin autorise un sélectionneur-employé à raconter de telles conneries ? Tu nous coûtes des dizaines de millions par mois et tu n'es pas capable de gagner un seul match. Maintenant, c'est la faute aux gris-gris. C'est un rigolo ce Monsieur ».  « Un aveu d'impuissance. C'est une histoire d'un paralytique qui veut entonner un chant de guerre », conclut Ablam Gnamesso, reporter sportif à Sportdrome.

 

LIRE AUSSI : Bénin : le nageur béninois Shalom Tévoédjrè rafle 4 médailles en or au Togo

 

De son côté, l'attaquant béninois évoluant dans le championnat turc dans la formation de Karsıyaka Anamur n'est pas resté muet face à ces déclarations. « Et on le laisse dire ça. Il est sérieux lui ? S'il avait entraîné une équipe européenne, il aurait pu dire ça ? Continuons à les laisser nous humilier de la sorte », tance Mickaël Poté.

 

Les Guépards du Bénin pour la troisième journée des éliminatoires africaines du mondial vont accueillir à Cotonou en juin 2024 les Guêpes du Rwanda, qui pour le moment occupe la première place du groupe C devant l'Afrique du Sud et le Nigéria. 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Centre de perfectionnement de Missérété : les tests de détection des jeunes footballeurs béninois reportés

Les tests de détection pour l'intégration du Centre de perfectionnement de Missérété prévus pour démarrer...

L'international français, Antoine Griezmann

JO Paris-2024 : la folle envie de Antoine Griezmann

Le footballeur international français Antoine Griezmann a déclaré le vendredi 16 février 2024 qu'il fera...

L'ex-sélectionneur de Côte d'Ivoire, Jean-Louis Gasset devient entraîneur de l'Olympique de Marseille

Olympique de Marseille : après la Côte d'Ivoire, Jean-Louis Gasset devient nouvel entraîneur

Le club français Olympique de Marseille a annoncé ce mardi 20 février 2024 la nomination de l'ancien...

Publicité

Commentaires

JAHMAN

L ENTRAINEUR A RASON . QUAND CERTAINS NE VOIENT PAS LEUR COMPTE C EST CE QUI SE PASSE . NOUS POUVONS MIEUX FAIRE MAIS VOILA UN ANCIEN RECALE QUI DESAPPROUVE LE COACH

22-11-23 à 02:00

Laisser un commentaire