Publicité

Bénin-Niger : malgré la fermeture des frontières, la junte inaugure son oléoduc géant vers Sèmè

Le Niger a procédé le mercredi 1ᵉʳ novembre 2023 à l'inauguration d'un oléoduc de près de 2000 km qui doit lui permettre d'écouler son pétrole brut sur le marché international par le biais du port de Sèmè, au Bénin. Cette inauguration intervient dans un contexte de tensions et de fermetures des frontières entre le Niger et le Bénin depuis le coup d'État militaire contre Mohamed Bazoum.

Le port de Sèmè au Bénin qui doit permettre au Niger d'écouler son pétrole brut. © PRÉSIDENCE DU BÉNIN

Le port de Sèmè au Bénin qui doit permettre au Niger d'écouler son pétrole brut. © PRÉSIDENCE DU BÉNIN

Malgré ses accusations contre le Bénin, la junte au pouvoir à Niamey ne renonce pas à son projet d'oléoduc géant qui doit lui permettre de transiter son pétrole brut par le Bénin. C'est le premier ministre nigérien Ali Mahaman Lamine Zeine qui a inauguré mercredi 1er novembre 2023 cet oléoduc géant qui quitte le Sud-est de son pays jusqu'aux confins océaniques de Sèmè au Bénin. Il a été construit pour transporter du brut des gisements de pétrole du Sud-est du Niger au Bénin.

 

Au cours de cette cérémonie de mise en service, le Premier ministre nigérien, a assuré que les fonds issus de l'exploitation de ce potentiel économique feront le bonheur des populations nigériennes. « Les ressources issues de l’exploitation […] seront destinées exclusivement à assurer la souveraineté et le développement de notre pays sur la base d’un partage équitable aux populations », déclare Ali Mahaman Lamine Zeine rapporté par l'AFP.

 

À ses côtés, la ministre de l'Énergie du Mali Bintou Camara et celui du Burkina Faso Simon Pierre Bossi, ont aussi honoré de leur présence à la cérémonie de mise en service de ce joyau sur le site pétrolier de l’Agadem, à plus de 1 700 km de Niamey, dans la région de Diffa. Censé s'achever en 2019, le chantier du pipeline a connu du retard et a pris fin en 2022 à cause de la Covid-19.

 

Dans cette initiative, 6 milliards de dollars ont été investis globalement. Un investissement de 4 milliards pour le développement des champs pétroliers et 2,3 pour construire l'oléoduc, indique le gouvernement nigérien.

 

L'inauguration de cet oléoduc va permettre au Niger d'accroître sa production pétrolière journalière. Le pays passe désormais à  110000 barils par jour dont 90000 barils sont destinés à l'exportation. Selon les estimations officielles, en 2026, le pays sera en capacité de produire 200 000 barils par jour.

 

Les projections des autorités nigériennes, il y a un an, en 2022, ont prévu que les exportations devraient « générer le quart du PIB du pays » (plus de 13,6 milliards de dollars en 2020 selon la Banque mondiale) et « à peu près 50% des recettes fiscales du Niger ».  Les réserves pétrolières du Niger « tournent autour de deux milliards de barils ».

 

Dans la même catégorie
Image d'illustration

Tension avec le Niger : pourquoi le Bénin interdit la traversée du fleuve à partir de Malanville

Le gouvernement béninois a expliqué le vendredi 24 mai 2024 les motivations derrière sa décision d'interdire...

Des autorités nigérianes et béninoises discutent du renforcement de l'axe Ségbana-Tsamiya et Anguwar Sule Wara

Coopération Bénin - Nigéria : vers un renforcement de l'axe Ségbana-Tsamiya et Anguwar Sule Wara

Des décisions importantes ont été prises lors d'une réunion interministérielle entre les autorités béninoises...

Le navire de l'entreprise Wapco ayant chargé un million de barils de pétrole nigérien à partir de Sémè-Podji au Bénin

Pipeline Bénin-Niger : un million de barils de pétrole nigérien exportés par un premier navire

Après l'autorisation "ponctuelle et provisoire" des autorités béninoises, le premier navire transportant...

Publicité

Commentaires

C'est n'est pas une junte mais un pouvoir démocratiquement apprécié par la population. Donc ,nous estimons que se pouvoir est plus légitime que les toits les pouvoirs passe

Pour quoi les autres ne veulent pas comprendre ou refuse de comprendre ?

02-11-23 à 06:33

محمد

هقولك

02-11-23 à 03:57

محمد

هقولك

02-11-23 à 03:57

Laisser un commentaire