Publicité

Affaire Sébastien Ajavon au Bénin : le gouvernement Talon invité à s'expliquer devant le parlement

Au Bénin, le député du parti d'opposition "Les Démocrates", Michel Sodjinou invite le gouvernement du président Patrice Talon à s'expliquer sur les dossiers judiciaires de l'opposant Sébastien Ajavon.

L'opposant en exil Sébastien Ajavon

L'opposant en exil Sébastien Ajavon

Une série de questions orales avec débat adressée au gouvernement par Michel Sodjinou député de l'opposition.  Selon nos confrères de Crystal News, le gouvernement béninois doit désormais s'expliquer sur les dossiers judiciaires impliquant l'opposant Sébastien Ajavon.

 

Le député veut que le gouvernement s'explique la non-application d’aucune des décisions de justice rendue par la Cour africaine en faveur de Sébastien Ajavon. Il trouve une violation de la constitution béninoise dont le préambule interdit qu’un citoyen soit contraint à l’exil.

 

Arrivé 3ᵉ lors de la présidentielle 2016, l'opposant Sébastien Ajavon qui vit désormais en exil en France a soutenu Patrice Talon au second du scrutin. Mais quelques mois après l'élection de Patrice Talon, une affaire de 18 kg de cocaïne éclabousse Sébastien Ajavon. Il est finalement relaxé au bénéfice du doute en novembre 2016 par le tribunal de Cotonou.

 

LIRE AUSSI : Sébastien Ajavon : voici la liste de 15 autres biens immobiliers de l’opposant mis aux enchères par l'Etat béninois

 

En 2018, Sébastien Ajavon est condamné par contumace à 20 ans de prison dans ce même dossier de trafic de cocaïne. L'opposant conteste et saisit la Cour africaine des droits de l'homme et des peuples qui condamne l’Etat béninois pour violation du droit de ne pas être jugé par une juridiction compétente.   Sébastien Ajavon est également condamné dans l'Affaire TVA et la CRIET ordonne la confiscation de ses biens immobiliers.

 

Voici les questions orales avec débat adressées au gouvernement par le député Michel Sodjinou

 

1- Pourquoi les décisions rendues par la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples en faveur de monsieur Sébastien AJAVON n’ont pas été respectées ;


2- Les dispositions prises par le gouvernement pour le respect desdites décisions ;


3- Les mesures prises par le gouvernement pour mettre fin à l’exil de l’intéressé et garantir son retour et sa sécurité au Bénin conformément à l’article 16 de la Constitution ;


4- Les mesures prises par le gouvernement pour sanctionner les fonctionnaires et les autorités ayant violé les droits de monsieur Sébastien Ajavon et par voie de conséquence la constitution »

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire