Publicité

Au Niger, l'ex-président Mahamadou Issoufou s'oppose à une intervention militaire de la CEDEAO

Ancien président du Niger, Mahamadou Issoufou exprime son opposition à toute intervention militaire de la CEDEAO pour rétablir son successeur Mohamed Bazoum.

L'ex-président nigérien Mahamadou Issoufou

L'ex-président nigérien Mahamadou Issoufou

Issoufou ne cache plus son opposition à l'option militaire envisagée par la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) dans son pays. Dans une série de publications sur le réseau social X (ancien Twitter) ce samedi 23 septembre 2023, Mahamadou Issoufou a déclaré que seule une solution négociée peut sortir le Niger de la crise née du Coup d'État du 26 juillet 2023.

 

« Toujours préoccupé par la grave crise que connaît mon pays, le Niger, je réaffirme que seule une solution négociée ouvrira la voie au retour rapide à un ordre démocratique stable. Une intervention militaire extérieure, dont les conséquences humaines et matérielles sont incalculables, y sera une source d'instabilité durable », a-t-il déclaré. 

 

Pour l'ex-président du Niger, une telle intervention n'a, nulle part, jamais été facteur de progrès pour aucun peuple. « Plus qu'une erreur, y recourir serait une faute. « Je suis sûr que les chefs d'État de la CEDEAO puiseront dans leur immense sagesse pour ne pas commettre une telle faute », préconise-t-il.

 

LIRE AUSSI : La junte au pouvoir au Niger annule son accord de coopération militaire avec le Bénin
 

Au Niger, un coup d'État a renversé le mercredi 26 juillet 2023 le président Mohamed Bazoum. Après l'ultimatum d'une semaine donnée par la CEDEAO pour rétablir le président Bazoum, les militaires ne se sont pas exécutés. Les pays de la CEDEAO ont donc pris la décision d'une intervention militaire au Niger pour rétablir Bazoum.

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire