Publicité

Emmanuel Macron déplore la limitation des mandats présidentiels en France

Le président Emmanuel Macron a déploré le mercredi 30 août 2023 la limitation des mandats présidentiels en France était une « funeste connerie ». C'est au cours des longs échanges avec des chefs de partis d’opposition à Saint-Denis en France qu'il a fait ses déclarations d’après plusieurs participants.

Le président français, Emmanuel Macron

Le président français, Emmanuel Macron

Les propos à polémique du président Macron sur la limitation des mandats présidentiels en France. Lors d'un échange de longues heures avec des chefs de partis d’opposition représentés au Parlement, Macron a évoqué la question de la limitation des mandats présidentiels.  

 

Selon des participants à ces échanges rapportés par l'AFP, Emmanuel Macron a qualifié la limitation du nombre de mandats présidentiels, qui l’empêche de pouvoir se représenter en 2027, de « funeste connerie ». « Ne pas pouvoir être réélu est une funeste connerie », a déclaré le président français.

 

Selon l'AFP, Emmanuel Macron réagissait à une proposition du chef du Rassemblement national, Jordan Bardella, concernant un septennat unique.

 

Plusieurs chefs de partis politiques étaient présents à ces échanges dont  Éric Ciotti (LR), Jordan Bardella (RN), Marine Tondelier (EELV), Fabien Roussel (PCF), Olivier Faure (PS) et Manuel Bompard (LFI). 

 

Jean-Luc Mélenchon, l'ex-candidat du parti La France insoumise (LFI) à l’élection présidentielle – absent de l’entretien puisqu’il n’occupe plus de fonction officielle – a affirmé qu’Emmanuel Macron « a craqué ». « Il a dit : “Ne pas pouvoir être réélu est une funeste connerie”. Pouvoir abréger celui-ci par référendum révocatoire serait un soulagement général », a-t-il écrit sur Twitter.

 

 

En France, il n'est pas possible pour un président de la République de faire plus de deux mandats. En effet, depuis une réforme de Nicolas Sarkozy en 2008,le mandat présidentiel est limité à deux consécutifs. D'ailleurs, l’article 6 de la Constitution française stipule : « Le président de la République est élu pour cinq ans au suffrage universel direct. Nul ne peut exercer plus de deux mandats consécutifs. Les modalités d’application du présent article sont fixées par une loi organique. »

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire