gaie-pub

Lutte contre la corruption au Bénin : Jean-Baptiste Elias fait de graves révélations sur le régime Talon

Le Président du Front National de Lutte contre la Corruption (FONAC), Jean-Baptiste Elias a fait de graves révélations sur la non-transparence sous le régime du président Patrice Talon.

Le président du FONAC, Jean-Baptiste Elias

Le président du FONAC, Jean-Baptiste Elias

Le jeudi 17 août 2023, le Président du FONAC, Jean-Baptiste Elias, était l’invité de l’Institut des Artisans de Justice et de Paix (IAJP) à Cotonou. Au Chant d’oiseau, il a opiné sur le thème : « Promotion d’une démocratie au service du développement humain : une question des droits de l’homme ». Dans son intervention rapportée par nos confrères de Crystal News, Jean-Baptiste Elias reproche au gouvernement du président Patrice Talon la non-transparence sur plusieurs dossiers notamment le salaire des ministres. 

 

Voici la transcription de ses propos

 

« J'ai amené beaucoup de dossiers ici. Je suis l'homme des dossiers. Prenons l'exemple de la transparence. J'ai dit quand j'expliquais la transparence qu'il faut qu'on puisse être au courant, qu'on puisse nous communiquer les choses.

 

Impossibilité de connaître le salaire des ministres

 

Le président de la Cour constitutionnelle a écrit au président de la République du Bénin pour demander de lui communiquer le salaire des ministres. Je dis bien le président de la Cour constitutionnelle a écrit au président de la République, je parle bien de maintenant, ce n'est pas avant, maintenant, pour demander de lui communiquer le salaire des ministres. C'est la décision DCC 18 045 du 20 février 2018. Le président de la République par trois fois n'a pas répondu au président de la Cour constitutionnelle pour donner la réponse. 

 

Le président de la Cour constitutionnelle a écrit au ministre d'État chargé de l'Économie et des Finances pour demander le budget de paye des ministres. Pas de réponse. Et la décision que voici a été prise par la Cour constitutionnelle pour dire, n'ayant pas de réponse ni du président de la République ni du ministre de l'Économie et de Finance, elle ne peut pas statuer sur le dossier. Ce n'est pas fini. Si jusqu'à ce niveau-là, on n'a pas réagi, je comprends aussi pour nous, les petits, la société civile.

 

Asphaltage, leasing, quitus fiscal et élections

 

Mes collègues de Social Watch et de Alcreer ont écrit, toujours dans le cadre de la transparence, au ministre du cadre de vie et du développement durable le 24 octobre 2018, donc c'est ce régime, pour demander à prendre connaissance du système d'asphaltage. Tout le monde voit un peu ce qui se passe, on fait asphaltage. Nous voulons voir. 

 

Depuis le 24 octobre 2018 à ce jour (jeudi 17 août 2023, NDLR), sauf erreur de ma part, en tout cas jusqu'à 18 heures aujourd'hui, peut- être qu'après 18 heures, il y aura la réponse. Mais pourquoi pour l'instant, jusqu'à ce que j'arrive ici, il n'y a pas de réponse. Ils ont écrit au ministre de l'Économie et des Finances pour demander à ce qu'on leur communique les éléments sur Bénin Control et sur les Bayol Motors dans le cadre du leasing. Vous savez bien qu'on fait le leasing actuellement. On a fait le leasing pour demander des éléments concrets sur le leasing et sur le contrat qui a été signé entre l'État et le bénéfice contrôle. Voici la lettre à ce jour, pas de réponse. Ça date du 24 octobre 2018.

 

Ce n'est pas fini. Prenons l'exemple des élections. D'abord dans le Code électoral, il est dit à l'article 42 que le directeur général des impôts doit délivrer le quitus fiscal. C'est ce qui est écrit là-dedans, c'est là, article 42. Mais en 2019, plusieurs candidats potentiels n'ont pas eu de quitus fiscal alors qu'ils avaient la preuve qu'ils étaient à jour vis- à- vis du fisc. 

 

 

J'ai invité le directeur général des impôts qui est encore en place à ce jour pour lui poser la question, afin qu'il nous dise pourquoi il n'a pas délivré le quitus fiscal à ceux-là. Il est arrivé, parce que le ministre de l'Économie et des Finances l'a instruit pour venir. Questions écrites, réponses écrites, j'ai ça ici. Quand il a fait la première page, il a écrit son nom, tout ça, etc. Il y a huit questions qui lui sont posées. Il n'a répondu à aucune question. Il a dit « Monsieur le Président, Elias, je demande à me retirer, je vais revenir dans une semaine. » Depuis juin 2019 à ce jour, il n'est pas revenu.

 

 

Donc, on n'a pas les réponses ici. Ça fait un. Deuxièmement, l'article 42 est toujours en vigueur pour les élections de 2023. Il y a, comme vous le savez tous, je n'apprends rien à personne, des gens qui n'ont pas reçu leur quitus et la Cour constitutionnelle l'a interrogé. Ça, vous le savez déjà. Il a comparu. Ceux qui sont victimes de ça, qui n'ont pas eu leur quitus, n'ont pas été candidats parce que le quitus était obligatoire et éliminatoire. Mais il est en place jusqu'à ce jour. Parce que le Code n'a pas prévu une sanction au cas où il ne délivrerait pas le quitus, que fallait-il lui faire ? Rien n'est prévu. Insuffisance. Problème également à ce niveau-là. 

 

Je continue. L'article 90 de ce même code dispose qu'on doit pouvoir donner le PV et les feuilles de dépouillement à chaque représentant de candidat dans chaque poste de vote. Nous, au FONAC, nous avons fait un dixième, c'est-à-dire 10 % de tous les postes de vote du Bénin en janvier 2023. Aucun des 1 740 postes de vote que nous avons signés n'a reçu de la CENA les documents nécessaires pour que les postes puissent remplir et les remettre aux représentants des candidats.

 

Rien n'est prévu pour un cas de non-respect qui est sanction, rien du tout. Donc voilà le problème. Et au niveau de la compilation, arrondissement, même chose, Article 93. Voilà quelques exemples.


Propos recueillis par Crystal News.

 

Transcription : Libre Express

Dans la même catégorie
Le président béninois Patrice Talon. © Présidence du Bénin

Bénin : des nominations dans 03 ministères en Conseil des ministres du mercredi 29 novembre 2023

Plusieurs nominations ont été prononcées ce mercredi 29 novembre 2023 en Conseil des ministres par le...

Des membres du gouvernement béninois en Conseil des ministres

Conseil des ministres au Bénin : les grandes décisions du mercredi 29 novembre 2023

En Conseil des ministres ce mercredi 29 novembre 2023, le Chef de l'État béninois, Patrice Talon et ses...

Le président Patrice Talon et l'ex-chef d'Etat Nicéphore Dieudonné Soglo. © Présidence du Bénin

Bénin : après Boni Yayi et les démocrates, Patrice Talon échange avec Nicéphore Soglo sur la situation politique

Le président béninois Patrice Talon a échangé ce mardi 28 novembre 2023 avec l'ex-président Nicéphore...

pub

Commentaires

Morison

Mon Pr Talon est rentre dans des histoires que je ne le reconnais plus ; Allez attaquer le Niger , un pays souverain , on ne connais le salaire des ministres , il nous parle de démocratie au Niger , mon pays à moi de Behanzin Kaba , Bio guera va attaquer un pays voisin , vraiment Talon tu m étonné , je t aimais trop

25-08-23 à 07:43

Vincent

Non pour Bénin mon président Talon la CEDEAO n'est rien pour Bénin n'allez plus à leurs réunions ils sont CEDEAO mais il ferme leur fontiere le Nigeria ils font leurs troisième mandat pourquoi le Bénin parqu'il Sage sort leBénin dans cette débouche d'organisation pardon pardon pardon mon président le mon Bénin ne va pas Au Niger pardon pardon

24-08-23 à 12:20

Valentin Amoussou

On nous faire croire qu'on gère mieux que les autres alors qu'on nous gruge.. Dieu vous voir, le peuple sere la ceinture mais vous autres vous boufer .Les vrais ennemis de l'Afrique c'est bien nos dirigeants,tous les mêmes.

24-08-23 à 08:23

Dan

Dieu est grand

24-08-23 à 08:21

Keli

God bless you🙏

24-08-23 à 07:29

ADJINAKOU

Le cœur a ses raisons que la raison ignore.

23-08-23 à 04:18

Manuvic ATINDOPKO

Il y a forcément un point d'ombre dans cette affaire qu'ils veulent pas dévoiler.

23-08-23 à 01:36

Josias

Où est kerekou? Oui est kadhat? Etc Moi je dirai laissez lès un jour tout le monde comparaîtra pour se qu'il a semé aujourd'hui

23-08-23 à 12:36

Josias

Où est kerekou? Oui est kadhat? Etc Moi je dirai laissez lès un jour tout le monde comparaîtra pour se qu'il a semé aujourd'hui

23-08-23 à 12:36

Amoussou

Talon et ses siens savent ce qu'ils ont entrain de faire, il ne va jamais déchiffrer le salaire des ministres y compris lui même. Ce sont tous des voleurs

23-08-23 à 12:19

Laisser un commentaire