Publicité

La France condamne les dernières violences survenues au Tchad

La France a condamné jeudi 20 octobre 2022 les dernières violences survenues au Tchad. C’est par la voix de son ministère des Affaires étrangères qu’elle s’est exprimée.

Image d'illustration

Image d'illustration

Les violences au Tchad préoccupent la France. Dans un communiqué rendu public, le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de France a exprimé son inquiétude. ”Des violences sont survenues ce matin (jeudi 20 octobre 2022, NDLR) au Tchad, avec notamment l'utilisation d'armes létales contre les manifestants, ce que la France condamne”, a-t-il réagi.                                                                                                                                                                    

Accusée d’ingérence dans les affaires internes du Tchad, la France nie toute implication. “La France ne joue aucun rôle dans ces événements, qui relèvent strictement de la politique intérieure du Tchad. Les fausses informations sur une prétendue implication de la France n'ont aucun fondement”, précise le Quai d’Orsay.                                              LIRE AUSSI :  Royaume-Uni : démission de la première ministre Liz Truss                                                                                                                                                                                                                      

La journée du jeudi 20 octobre 2022 a été meurtrière au Tchad. C’est à la suite de manifestations initiées par l'opposition pour protester contre le maintien au pouvoir de la transition du président Mahamat Idriss Déby Itno.                                                                                                 

Selon le Premier ministre tchadien, Saleh Kebzabo, une cinquante de morts et 300 blessés ont été enregistrés lors des manifestations. Il a annoncé un couvre-feu dans quatre villes de 18h à 6h du matin jusqu'au retour total de l'ordre ainsi que des poursuites judiciaires. 

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire