Publicité

Au Mali, la nouvelle constitution a été définitivement adoptée

Les résultats définitifs du référendum sur le nouveau projet de Constitution ont été annoncés le vendredi 21 juillet 2023 par la Cour constitutionnelle du Mali. Selon ces résultats, le nouveau texte constitutionnel a été définitivement adopté avec 96,91 % des suffrages exprimés.

Des juges de la Cour constitutionnelle du Mali et le président Assimi Goïta.

Des juges de la Cour constitutionnelle du Mali et le président Assimi Goïta.

C'est officiel ! Le Mali a désormais une nouvelle constitution approuvée par la Cour constitutionnelle. Vendredi 21 juillet 2023, la Cour constitutionnelle a déclaré que le projet de nouvelle constitution initiée par le gouvernement malien a été adopté avec 96,91 % pour le oui et 3,09 % pour le non. 

 

Le taux de participation à ce référendum est de 38 %, selon ces résultats définitifs proclamés par la Cour constitutionnelle. Les juges de la Cour constitutionnelle ont par ailleurs rejeté les recours introduits par des associations et partis politiques contre ce projet de nouvelle constitution initié par le gouvernement du président Assimi Goïta, arrivé au pouvoir par un coup d'État en septembre 2020.
 

Des changements majeurs

 

Ce nouveau texte constitutionnel définitivement adopté apporte des changements majeurs au Mali. Il met fin à la troisième République, née de la Constitution du 12 janvier 1992 qui est issue du renversement du régime dictatorial de Moussa Traoré. Un autre grand changement apporté par le nouveau texte est la création d'une deuxième chambre au niveau du parlement. Le Sénat voit donc le jour au Mali.

 

Considéré au Mali comme la langue du colonisateur, le français a été rétrogradé dans la nouvelle constitution. Il n’est plus une langue officielle, mais une langue de travail au Mali. Un autre changement majeur apporté par le nouveau texte est qu'il n'est plus facilement possible de changer de camp politique quand on est élu député. Selon le texte, si un élu à l’Assemblée nationale veut changer de parti politique que celui avec lequel il a été élu, il devra démissionner et se représenter devant les électeurs.

 

Dans la nouvelle configuration constitutionnelle, les prérogatives du président de la République ont été largement renforcées. Dorénavant au Mali, c'est le président de la République qui définit la politique de la nation et qui est désormais responsable de la politique gouvernementale. Il peut à présent saisir directement l’Assemblée nationale.

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Norbert PARAKOUA

Mes sincères félicitations au Colonel Goïta pour cette grande initiative.Vous avez un courage innimaginable.Nous avons les présidents en Afrique qui sont fort devant mais quand l'occident parle ils tremblent.C'est tout le contraire avec vous.Vous faites la volonté de votre peuple

24-07-23 à 02:34

Pacôme

Courage à vous si les pays africains surtout francophone peut aussi emboîter leurs pats l'Afrique va respiré un peut

24-07-23 à 10:11

Doctorant Yèkini

C'est déjà un bon départ et un courage inimaginable du Mali. Que de nouvelles opportunités s'ouvrent au peuple malien et que l'intérêt de la nation puissent être toujours préserve. Si le Mali se développe, c'est l'Afrique qui gagne. Vive la préservation des acquis, vive le Mali

23-07-23 à 11:20

Sambieni Dabime

Courage au Mali pour cet événement

23-07-23 à 03:41

Pascal

Je suis déçu. Qu'en est-il du FCFA qui est aussi la monnaie du colonisateur ? La nouvelle constitution n'y a pas encore pensé ? On veut une nouvelle monnaie malienne. Terminé. Mais en attendant, félicitations aux autorités compétentes du Mali nouveau !

23-07-23 à 03:01

Fabien KAKPO

Ce que je rétorque: <<le français n'est plus langue officielle du Mali mais langue du travail>>. Pourquoi? Je n'ai pas bien compris...

23-07-23 à 02:16

KASSA Moré François

Toutes mes félicitations aux autorités Maliennes. Que Dieu le miséricordieux les accompagne. J'exhorte les autres pays à lui emboîter les pas pour une Afrique unie, forte et Prospère.

23-07-23 à 09:05

Daniel HAGNONNOU

Félicitations au peuple Malien. Les Judas ne vont pas manquer que la jeunesse Malienne s'unisse pour faciliter la gestion au gouvernement de son excellence ASSIMI GOÏTA.

23-07-23 à 06:54

Nahile

Félicitations au Mali. Vivement que les autres peuples de l’Afrique suivent ce exemple. Mon rêve est de voir un jour le Grand Mali de Soundiata renaître ds ses dimensions réelles.

22-07-23 à 10:34

Abraham

C'est excellent

22-07-23 à 08:19

Tairouassomanga

Félicitations au peuple Malien car c'est l'Afrique qui avance

22-07-23 à 08:07

Alla Firmin

Que cette constitution ramène la paix au pays et sert de l'exemple pour tout l'Afrique

22-07-23 à 07:51

SEMEGAN B.

Je salue la bravoure des dignes Responsables à la tête du Mali et le digne peuple Malien. Je vous invite à persévérer et progresser dans cette dynamique pour faire triompher la cause de l'Afrique. Vos initiatives feront tâche d'huile sur ce continent qui trop souffert des prédateurs inhumains. Longue vie à son Excellence, le Président Assimi GOITA, Vive le Mali et vive l'Afrique

22-07-23 à 05:14

Ibrahim SOUKOUROU (Nikki BÉNIN)

Remercions le PROPHÈTE MOHAMADOU SW, le bon DIEU et en fin les peuples Maliens et Maliennes pour le soutien de notre frère ou notre Père le président ASSIMI GOÏTA. J'invite la Nouvelle Constitution de Mali de faire un seul Union avec le président GOÏTA pour le développement du Pays. Parceque c'est l'Union faire la Nation (U N) .

22-07-23 à 04:26

Feuille AMER

C'est un exemple pour tous les pays africains sous oppression coloniale. À toutes colonies l'audace de jouer.

22-07-23 à 02:52

ADJODE Julien

Mes admirations à nos dirigeants africains et en parlant aux dirigeants africains, je penses personnellement à ceux deux Mali. Sincères félicitations aux responsables dirigeants actuels du Mali. Que les mânes de nos ancêtres vous protége, les activités, vos familles respectives et surtout les décisions issue de vos différentes activités. Vive le Mali, vive l'Afrique aux Africains vive le Mali sans ses détracteurs. Que l'Afrique gagné.

22-07-23 à 02:40

Jérôme

Que les autres pays africains se réveillent comme l'a fait le Mali. Du courage à tout le peuple malien. Le succès ne s'obtient pas sans la peine.dit-on.

22-07-23 à 02:29

Hama Adamou

Je remerci le bon Dieu et tout les peuples malienne pour leur soutien envers le président Assimi goïta Que Dieu préserve le Mali, que cette chance se rampe dans les autres pays de l'Afrique

22-07-23 à 02:17

Mathias

C'est maintenant que certains pays africains sont entrein de se prendre en charge se donnent une personnalité.moi je salue l'initiative le courage et la bravoure du peuple malien et j'invite a présent les autres pays africains a s'aligner derrière ce pays pour porter haut le flambeau du continent Africain

22-07-23 à 02:02

GBEDO

J'apprécie cette nouvelle constitution.

22-07-23 à 12:46

Laisser un commentaire