Publicité

Cour constitutionnelle du Bénin : un député de l'opposition dépose un recours contre la désignation de la Conseillère Dandi Gnamou

Un député du parti d'opposition "Les Démocrates" a déposé un recours en inconstitutionnalité contre la désignation du Professeur Dandi Gnamou en tant que sage de la Cour constitutionnelle du Bénin.

La nouvelle conseillère de la Cour constitutionnelle Prof Dandi Gnamou

La nouvelle conseillère de la Cour constitutionnelle Prof Dandi Gnamou

À peine nommé future sage de la Cour constitutionnelle, le professeur Dandi Gnamou est déjà contesté. Michel Sodjinou, un député du parti d'opposition "Les Démocrates", conteste sa désignation en déposant un recours contre sa présence parmi les 7 sages qui siégeront lors de la prochaine mandature de la Cour constitutionnelle. Selon Bip radio, le député, élu dans la 19ᵉ circonscription électorale, remet en question l'intégrité de la future conseillère.

 

Selon nos informations, le député estime que la désignation de Dandi Gnamou ne respecte pas l'article 115 alinéa 2 de la Constitution béninoise du 11 décembre 1990. Cet alinéa stipule en effet que "pour être membre de la Cour Constitutionnelle, outre la condition de compétence professionnelle, il faut être de bonne moralité et d'une grande probité".

 

Le requérant reproche à la conseillère Dandi Gnamou de ne pas remplir cette condition, car elle a été sanctionnée par le Conseil des ministres du CAMES pour des faits de faux et usage de faux lors de l'obtention du grade de professeure titulaire. La décision du CAMES a entraîné la révocation de son titre de professeur titulaire et sa suspension de toutes les activités académiques au sein de l'organisme pendant trois ans.

 

L'actuelle mandature ne pourra pas examiner le recours

 

Le recours déposé par le député ne pourra pas être examiné avant la fin de la mandature actuelle de la Cour constitutionnelle. Selon Bip radio, la Cour constitutionnelle sortante a déjà clôturé toutes les sessions d'examen des recours. La prochaine mandature, à laquelle le professeur Dandi Gnamou appartient et qui entrera en fonction le mardi 6 juin 2023, sera chargée d'examiner le recours, selon la même source médiatique.

Dans la même catégorie
Commune de Kpomassè. Image d'illustration

Bénin : liste des 51 PRMP des communes à statut ordinaire après tirage au sort

Un tirage au sort a permis de désigner les 51 Personnes responsables des marchés publics (PRMP) pour...

L'activiste Kémi Seba perd sa nationalité française

Kemi Seba déchu de la nationalité française pour ses positions anti-françaises

Le mardi 9 juillet 2024, les autorités françaises ont officiellement retiré la nationalité française...

Des drapeaux des pays de la CEDEAO.

Retrait des pays de l'AES de la CEDEAO : les conséquences selon le président de la Commission

Lors du sommet de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) tenu le dimanche 7...

Publicité

Commentaires

Bertin SODJINOU

C'est au Bénin que nous aimons rechercher les testicules de la fourmi.

31-05-23 à 01:18

Vincent G ZOUNTCHÉGNON

Wait and see. Je me pose la question de savoir si les conseillers de la Cour constitutionnelle une fois installés peuvent s'auto-juger. Les juristes bien éclairés peuvent nous en dire quelques mots. Peut-être aussi que la Cour peut aussi se déclarer incompétente sur le recours en question. Qui sait ??

29-05-23 à 10:35

Laisser un commentaire