Publicité

Bénin : des sirops falsifiés en circulation, les autorités alertent

Au Bénin, les autorités du ministère de la Santé ont appelé à la vigilance le vendredi 14 octobre 2022 après une alerte donnée par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Cette organisation a alerté sur la circulation de sirops dangereux, notamment pour les enfants.

Benjamin Hounkpatin, ministre béninois de la santé. Présidence du Bénin

Benjamin Hounkpatin, ministre béninois de la santé. Présidence du Bénin

L’Agence béninoise de régulation pharmaceutique alerte sur la circulation de sirops falsifiés. Dans un communiqué en date du vendredi 14 octobre, le directeur de cette agence publique, Dr Chabi Yossounon, a annoncé que le ministre béninois de la Santé, Benjamin Hounkpatin a été informé par l’OMS de la présence de sirops falsifiés.

 

 

 

L’Organisation mondiale de la santé, apprend le communiqué, a alerté le ministre de la Santé sur la circulation dans la région africaine de sirops de qualité inférieure ou falsifiés. Il s’agit des sirops antitussifs suivants : Promethazine, Kofexmalin, Makoff et Magrip. Ils sont tous fabriqués par le Laboratoire indien Maiden Pharmaceutical Limited, renseigne le communiqué.

 

« L’utilisation de ces produits, en particulier chez les enfants, peut entrainer des douleurs abdominales, des vomissements, des diarrhées, une altération de l’état mental, des lésions rénales, ou mettre en jeu le pronostic vital », lit-on dans le communiqué.

 

L’utilisation de ces produits, en particulier chez les enfants, peut entrainer des douleurs abdominales, des vomissements, des diarrhées, une altération de l’état mental, des lésions rénales, ou mettre en jeu le pronostic vital 

 

 

Appel à la vigilance

 

Selon le directeur de l’Agence béninoise de régulation pharmaceutique, les quatre produits incriminés par l’OMS ne disposent pas « d’une Autorisation de mise sur le marché (AMM) au Bénin. Mais, il a appelé à la vigilance pour signaler toute présence de ces produits au Bénin. « Si vous êtes en possession de l’un de ses produits, ne l’utilisez pas, mais notifiez-le en appelant immédiatement le numéro vert 136 ou l’Agence béninoise de régulation pharmaceutique au numéro 51 20 98 15 », recommande le communiqué.

 

Si vous êtes en possession de l’un de ses produits, ne l’utilisez pas, mais notifiez-le en appelant immédiatement le numéro vert 136 ou l’Agence béninoise de régulation pharmaceutique au numéro 51 20 98 15 

 

Cette alerte de l’OMS aux autorités béninoises intervient après la mort de plusieurs enfants en Gambie. En trois mois, 69 enfants sont décédés à cause d’insuffisances rénales aiguës après la prise de ces quatre sirops contre la toux et la fièvre, fabriqués en Inde.

Dans la même catégorie
Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Un char de l'armée béninoise lors d'un défilé à Cotonou

Le Bénin sécurise son armement avec un système de marquage des armes

Conformément aux directives de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), le Bénin...

Le Général Fructueux Gbaguidi et le chargé du retrait des militaires américains du Niger, le Major Général Kenneth Ekman

Bénin : le général Gbaguidi s'entretient avec le responsable du retrait des troupes américaines au Niger

Le Général de Division Fructueux Gbaguidi, Chef d'État-Major général des Forces armées béninoises (FAB),...

Publicité

Commentaires

Lesliealere

<a href=https://www.mozillka.org/>https://www.mozillka.org/</a>

30-12-22 à 07:18

Laisser un commentaire