Publicité

Le Burkina annonce avoir saisi 241 tonnes de drogue en 2022

Le Burkina Faso a annoncé avoir saisi 241 tonnes de drogue en 2022. C'est le contrôleur général de police Emmanuel Kaboré et secrétaire permanent du comité national de lutte contre la drogue (CNLD) qui a rendu public les chiffres lors de la 18ᵉ Assemblée générale ordinaire du CNLD.

Image d'illustration

Image d'illustration

Les statistiques de saisis sont en gros 241 tonne de drogues de toute nature qu’on a pu saisir, plus les alcools qu’on n'a pas la quantité, le poids, mais on a saisi plus 400 cartons de produits, de l’alcool frelater », a déclaré le secrétaire permanent du CNLD Emmanuel Kaboré.

 

Selon l'officier de police rapporté par l'Agence d'information du Burkina (AIB), « il n’y a pas une étude qui montre clairement le taux de la consommation de la drogue au Burkina Faso, mais nous voyons que partout dans les villes au niveau de la franche jeune la consommation est beaucoup plus accentuée ». Il ajoute que « les alcools constituent aussi de la drogue que les enfants consomment dans les établissements ».

 

C’est pour cela nos actions vont à l’endroit de ces jeunes pour leur montrer les méfaits des drogues afin qu’ils puissent arrêter, parce que ça les amène à être des fous, des personnes qui ne peuvent pas travailler et des échecs scolaires bien sûr à tous les niveaux, a-t-il indiqué.

 

Le bilan de l’année 2022 fait par le CNLD ressort que les activités programmées ont été exécutées à 100 %, à savoir la réalisation des sensibilisations au niveau de la ville de Ouagadougou, dans les établissements et des sensibilisations dans six(06) régions du Burkina. Ces activités ont permis de toucher au minimum 1 million de personnes, avec l’appui des publicités, des médias pour les sensibiliser sur les méfaits de la consommation des drogues.

 

« Pour l’année 2023 nous allons renforcer la sensibilisation comme il y a quatre  (04) axes de luttes dans le domaine de la drogue. On a d’abord la prévention, la répression, la prise en charge sanitaire et la réinsertion sociale» a expliqué le secrétaire permanent du CNLD. L’accent sera donc mis sur la prévention au niveau des établissements, jusqu’à la vie scolaire et impliquer les parents d’élèves pour les sensibiliser sur comment se comporter pour que les enfants ne s’adonnent pas à la drogue.

 

Outre ces mesures s’ajouteront des campagnes de formation pour nos partenaires, les associations qui nous accompagnent. Cette formation, pour qu’ils puissent être nos relais pour sensibiliser toute la population contre les méfaits de ces drogues, a déclaré le contrôleur Emmanuel Kaboré.

 

Des perspectives de réformes politiques en matière de lutte contre la drogue sont envisagées notamment « la relecture de la loi portant code des drogues et l’élaboration d’une stratégie nationale de lutte contre la drogue » a fait savoir le représentant du ministre délégué de la Sécurité, le Commissaire Principal Mahamadou Sana qui a présidé la cérémonie.

Dans la même catégorie
Boukoumbé. Image d'illustration

Attaque armée contre la maison du maire de Boukoumbé : 02 assaillants tués

Dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 juillet 2024, le domicile du maire de Boukoumbé, Aldo N'dah...

Le porte-parole du gouvernement béninois, Wilfried Léandre Houngbédji. © Présidence du Bénin

Crise Bénin-Burkina : Cotonou annonce l'accueil de 5000 réfugiés burkinabè

Alors que les tensions s'exacerbent entre le Burkina Faso et le Bénin voisin, Cotonou a accueilli il...

Interpol. Image d'illustration

Afrique de l’Ouest : 300 interpellations dans une vaste opération contre la fraude financière d’Interpol

Pendant trois mois, l'Organisation internationale de police criminelle (Interpol) a mené une opération...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire