Publicité

Côte d'Ivoire : devant le Parlement, Alassane Ouattara propose une nouvelle modification de la Constitution

Le président Alassane Ouattara a proposé une nouvelle modification de la Constitution de 2016. C'est à l'occasion de son discours sur l'état de la Nation devant les deux chambres du Parlement ivoirien mardi 25 avril 2023.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara. © Présidence de Côte d'Ivoire

Le président ivoirien, Alassane Ouattara. © Présidence de Côte d'Ivoire

En Côte d'Ivoire, le chef de l'État veut une nouvelle modification de la Constitution. Alassane Ouattara l'a fait savoir mardi 25 avril 2023 lors de son discours devant les deux chambres du Parlement ivoirien réunion en Congrès. « Je viens vous soumettre, conformément à l’article 177 de la constitution, une modification constitutionnelle », a-t-il déclaré le président Alassane Ouattara.

 

LIRE AUSSI : Nigéria : en fin de mandat, Buhari s'excuse auprès des Nigérians offensés par les actions de sa présidence

 

Dans son discours, Alassane Ouattara a souligné que cette nouvelle modification de la Constitution va permettre d'instaurer deux sessions ordinaires au Parlement, l’une de janvier à juin et l’autre d’octobre à décembre. Cette retouche de la loi fondamentale vise également l'organisation des élections des députés et des sénateurs.  

 

« L’instauration de deux sessions ordinaire vise, dans un souci d’efficacité, à permettre davantage de célérité dans l’examen et l’adoption des projets de loi soumis au Parlement par le gouvernement en faisant coïncider la période du travail parlementaire et celle du travail gouvernemental. Ce que la session unique ne permettait pas », précise-t-il.

 

Quid des élections des députés et des sénateurs

 

L'Organisation des élections des députés et des sénateurs est également concernée par cette nouvelle révision de la Constitution. Le président Ouattara propose que ces élections se tiennent désormais après les élections présidentielles dans le dernier trimestre de l’année. 

 

C’est ce qui explique que nous avons avancé les élections locales au mois de septembre pour nous permettre de faire les élections des sénateurs dans le dernier trimestre de l’année, c'est-à-dire dans le mois de novembre ou de décembre , souligne-t-il

 

 

Cette nouvelle modification annoncée par Alassane Ouattara ne concerne pas le mandat du Président de la République. Au pouvoir depuis 2010, le président ivoirien achève son troisième mandat en novembre 2025.

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire