Publicité

Bénin : une opposante saisit la Cour constitutionnelle sur de supposées indemnités supplémentaires à la 8e législature

Ce lundi 06 mars 2023, Nadine Okoumassoun, membre du parti d’opposition « Les Démocrates », a déposé un recours devant la Cour constitutionnelle du Bénin. Dans son recours, elle appelle la Cour à se prononcer sur de supposées indemnités accordées aux députés de la 8ᵉ législature.

Des députés du parlement béninois. Illustration

Des députés du parlement béninois. Illustration

L'intégralité du recours introduit par l'Opposante Nadine Okoumassoun

 

Requête au Président de la cour constitutionnelle


Objet : Illégalité de la prolongation des indemnités des députés en fin de mandat de la 8 ème législature
 

À
Monsieur le Président de la cour constitutionnelle


Monsieur le Président Razaki Amouda Issifou,


Je viens très respectueusement auprès de votre haute autorité solliciter votre expertise pour que lumière soit faite sur une situation atypique qui échappe à la compréhension de plus d'un. Nous avons appris la prorogation des primes aux députés de la 8e législature pour trois mois supplémentaires. Si au cours de leur mandat, ils ont été régulièrement payés pour le service rendu en tant que législateurs, qu'est-ce qui pourrait justifier une telle prorogation ? Au nom de quoi doit-on indemniser les employés qui ne sont plus en fonction ?


L'ordre démocratique a voulu pour une République organisée, que les pouvoirs soient décentralisés. C'est ce qui justifie l'existence de parlementaire qui en réalité n'est rien d'autres qu'un siège qui abrite les élus (députés) à qui le peuple confère son pouvoir pour qu’ils le représentent. 

 

C'est fort de cette autorité conférée à nos élus de la neuvième législature, que l'honorable AHOSSI Basile du parti Les Démocrates a eu la hardiesse de demander au Président de l'assemblée nationale, le sieur Louis VLAVONOU de lui permettre de prendre connaissance du document ayant consacré cet accord de prorogation des indemnités aux législateurs de la précédente législature. Ceci pour comprendre non seulement des tenants et aboutissants de ce document, mais aussi et surtout pour pouvoir rendre compte aux béninois qui n'ont de cesse que de se questionner sur le bien fondé de cet acte.


Il s'est fait malheureusement que le président de l'Assemblée Nationale a opposé un non radical à cette demande pourtant justifiée. Lui notifiant que le document appartient à l'ancienne législature dont il n'est pas membre. Le rôle du législateur étant de contrôler l'action du gouvernement, s'il n'est pas capable de contrôler l'institution dont il est membre, comment pourra-t-il contrôler l'action gouvernementale ? 

 

Pour une transparence dans la gestion de nos ressources, le président VLAVONOU a-t-il le droit de cacher un document de telle portée ? Peut-on refuser la délivrance d'un document qui engage pour le paiement de primes à un législateur qui ne cherche qu'à comprendre ?


Je me suis vue obliger de vous soumettre ces inquiétudes pour que lumière soit faite sur le sujet afin que nous soyons informés dans le cas où l'acte serait fondé. Ou que soit annulé cet accord dans le cas contraire.
Nous ne pourrions accepter que d'autres soient payés plus qu'ils ne le méritent pendant que de milliers de jeunes sombres dans le chômage.

Dans la même catégorie
Des drapeaux des pays de la CEDEAO. Image d'illustration

Législatives 2024 au Togo : la CEDEAO en mission exploratoire

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l'Ouest (CEDEAO) est en “mission exploratoire” au...

Le président de la transition malienne, Assimi Goïta

Mali : les autorités interdisent aux médias la diffusion des activités des partis politiques

La Haute autorité de la communication (HAC) a interdit aux médias maliens la diffusion des activités...

Les opposants Joël Aïvo et Reckya Madougou lors d'un meeting à Porto-Novo en mars 2021

Loi d'amnistie pour Aïvo, Madougou et Cie : la proposition des démocrates programmée au parlement

La proposition de loi portant amnistie et/ou abandon de poursuites judiciaires à l'endroit des personnalités...

Publicité

Commentaires

Aucun commentaire sur cet article

Laisser un commentaire