Publicité

Contentieux des Législatives 2023 au Bénin : la CENA refuse de communiquer les procès-verbaux des compilations des 546 arrondissements au parti “Les Démocrates”

Lors de l’examen ce samedi 21 janvier 2023 d’un recours introduit par le parti “Les Démocrates” devant la Cour constitutionnelle, le représentant de la CENA s’est opposé à la mise à disposition des procès-verbaux de compilation des résultats dans les 546 arrondissements du Bénin.

Des juges de la Cour constitutionnelle du Bénin.

Des juges de la Cour constitutionnelle du Bénin.

La CENA ne veut pas communiquer au parti “Les Démocrates” les procès-verbaux de compilation des résultats dans les 546 arrondissements du Bénin. Ce samedi 21 janvier 2023, la Cour constitutionnelle s’est penchée sur le recours du parti “Les Démocrates” contre la Commission électorale nationale autonome (CENA).  Dans ce recours, ce parti d'opposition demande à la Cour constitutionnelle d’ordonner à la CENA de lui communiquer les procès-verbaux de compilation des résultats dans les 546 arrondissements du Bénin.

Devant les juges de la Cour ce samedi 21 janvier 2023, le représentant de la CENA a indiqué qu’il n’était plus utile de mettre à disposition du parti “Les Démocrates”, les procès-verbaux de compilation des résultats dans les 546 arrondissements du Bénin. Selon les déclarations du représentant de la CENA, les documents sont devenus caducs après la proclamation des résultats provisoires du scrutin législatif par la Cour constitutionnelle.

 

LIRE AUSSI : Bénin : liste des 109 députés élus au Parlement selon les résultats de la Cour constitutionnelle

 

Les arguments avancés par le représentant de la CENA n’ont pas été du goût des membres du parti “Les Démocrates”. Un avocat du parti d’opposition a estimé devant la Cour que les arguments avancés par la Commission électorale sont aberrants et que la loi électorale donne jusqu’au dimanche 22 janvier 2023 pour que les candidats fassent un recours contre les résultats. Dans ce contexte souligne l’avocat toutes les pièces liées au contentieux devraient être valides pendant cette période.

 

La Cour constitutionnelle a donc renvoyé le dossier pour rapport. La décision de la Cour constitutionnelle doit être disponible dans la journée de ce samedi 21 janvier 2023 conformément à la pratique en matière électorale.

Dans la même catégorie
Entrée de l'Assemblée nationale du Bénin à Porto-Novo.

Présumé cas d'exécution extrajudiciaire à Porto-Novo : le gouvernement béninois invité à s'expliquer devant le parlement

Le député Abdou Akim Radji a indiqué à Libre Express avoir interpellé le jeudi 23 mai 2024 le gouvernement...

Le capitaine Ibrahim Traoré, président de la Transition au Burkina. © Présidence du Faso

Burkina Faso : la transition du capitaine Traoré prolongée pour 5 ans

Après une journée d'assises nationales, les représentants de la société burkinabè ont signé ce samedi...

Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

Bénin : qui est Jacques Rolland Amadou, le nouveau préfet de la Donga nommé par Patrice Talon

En Conseil des ministres ce mercredi 22 mai 2024, le président Patrice Talon a nommé un nouveau préfet...

Publicité

Commentaires

Edouard Ahoudji

Ils n'ont ca fait se qu'il veut mais la nature va jugé.

24-01-23 à 09:49

Bobo

Pourquoi le Bénin ? Ça fait honte et en plus ce qui donne les résultats pour les élections écoutez moi (c'est pas parceque tu dirige tu est supérieur et ce qui son dirige ne son pas inférieur )vous avez recoltés tout ce que vous avez chemin .

23-01-23 à 10:22

Montcho kouma

C'est quand ont n'a fait les votes, et les documents sont caducée ? C'est une honte pour le Benin et il nous honni sur le continent américain

22-01-23 à 08:20

Montcho kouma

C'est quand ont n'a fait les votes, et les documents sont caducée ? C'est une honte pour le Benin et il nous honni sur le continent américain

22-01-23 à 08:19

Gnonlonfoun Charles

Vraiment ça fait trop mal

21-01-23 à 09:02

KEOULE

En toute chose, il y a toujours le début et la fin. La nature nous dira le reste.

21-01-23 à 08:56

KEOULE

En toute chose, il y a toujours le début et la fin. La nature nous dira le reste.

21-01-23 à 08:55

John

Vraiment ça fait mal.

21-01-23 à 08:07

Issmaïl de tourou

Qui sème le mal, le récoltera

21-01-23 à 06:19

I Francis

Le Benin n'est plus un pays de confiance, n'est plus un pays démocratique, Notre démocratie à été prevatisée

21-01-23 à 04:51

I Francis

Le Benin n'est plus un pays de confiance, n'est plus un pays démocratique, Notre démocratie à été prevatisée

21-01-23 à 04:51

Akpata

Le peuple d'abord

21-01-23 à 04:12

Rigobert

La force n'a jamais résolu les problèmes de ce monde mieux vaut passer par les voies et moyens pacifiques pour ce faire entendre c'est ce que les démocrates font en ce moment .

21-01-23 à 03:49

Thibaut T.TCHATCHA

L'histoire nous rattrape toujours. Tôt ou tard, nous verrons clairement l'anus du canard. C'est une preuve, ils en serviront comme une expérience plus.

21-01-23 à 03:05

Bleossi

Ils finiront pas payer La nature a horreur du vite On ne vole pas la voix 'un peuple

21-01-23 à 02:58

Boris s. AWINGNANTO

En toute chose , c'est la fin qui est essentiel. Prenez les résultats comme ça le parti les Démocrates . On voit clairement les choses mais , on fait l'économie de la vérité . Ça va finir un jour .

21-01-23 à 02:13

Laisser un commentaire